Le lac des Quatre-Cantons est trop propre pour les poissons

EnvironnementLes poissons n'arrivent plus à prospérer dans le lac des Quatre-Cantons, parce qu'il est devenu trop propre et manque de nourriture! Leur nombre a baissé de manière drastique.

La lutte contre les phosphates dans le Lac des Quatre-Cantons  a fait chuter les taux de phosphore indispensables à la production de plancton dont se nourrissent les poissons.

La lutte contre les phosphates dans le Lac des Quatre-Cantons a fait chuter les taux de phosphore indispensables à la production de plancton dont se nourrissent les poissons. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le constat du biologiste Roman Ensmenger de Kriens est sans appel. «Le lac des Quatre-Cantons et la Reuss à Lucerne ressemblent à des déserts aquatiques. L'eau y est trop propre et il n'y a plus assez d'aliments», s'alarme-t-il dans la Neue Luzerner Zeitung. Et qui dit moins à manger, dit moins de poissons.

Les statistiques confirment cet état de fait. Les pêcheurs ont tiré du lac 10,6 kilos de poissons par hectare en 2013, mais ils en prenaient trois fois plus il y a trente ans avec 34,3 kilos. Et l'Albeli, une petite féra typique du lac, s'y fait rare: le taux de pêche est passé de 25,8 kilos en 1986 à 4,8 kilos en 2013.

En cause, la lutte contre les phosphates

Le biologiste estime qu'il «manque environ 100 tonnes de poissons» dans le lac. Une situation d'autant plus navrante que les Suisses sont friands de poissons: la consommation progresse depuis trente ans et atteint actuellement plus de 9 kilos par personne.

«Nous constatons un fort recul de la pêche dans le lac des Quatre-Cantons», confirme Otto Holzgang, chef du bureau Chasse, Pêche et Nature du canton de Lucerne. La lutte contre les phosphates a fait chuter les taux de phosphore indispensables à la production de plancton dont se nourrissent les poissons.

Le lac des Quatre-Cantons ne compte que deux microgrammes de phosphores par litre d'eau, bien moins que d'autres plans d'eau de la région ou encore le lac Léman où l'association pour la sauvegarde du Léman (ASL) enregistre un taux de 20 microgrammes.

Le boom des fermes piscicoles

Cette chute s'explique par la volonté politique d'améliorer la qualité de l'eau pour la rendre potable, explique Otto Holzgang. «Mais nous devons aussi faire attention à ne pas créer un problème pour les pêcheurs en raison du manque de phosphores». L'idée de réduire le filtrage des phosphates dans les stations d'épuration ne fait pas l'unanimité, de crainte d'envoyer un mauvais message qui réduirait à néant tous les efforts consentis jusqu'à présent.

Le pire, c'est que le canton de Lucerne connaît une explosion de fermes piscicoles pour répondre à la demande en poissons. Une situation absurde, selon Roman Ensmenger, rejoint en cela par Franz Häfliger. «Ces fermes sont une stupidité intellectuelle et écologique», s'emporte le président de l'association lucernoise des pêcheurs

(nxp)

(Créé: 10.06.2014, 10h55)

Articles en relation

La consommation de poisson atteint un nouveau record

Suisse Les Suisses ont consommé plus de 74'000 tonnes de poissons et fruits de mer en 2013, soit 9,1 kilos par personne. La pêche locale ne peut assurer que 2% de l'approvisionnement. Plus...

Pêche abondante dans le Léman en 2012

Poissons du lac Les pêcheurs ont fait des prises pour un poids total de 1241 tonnes de poissons l'an dernier. La féra et la perche sont les plus souvent capturées. Plus...

Les produits vaisselle ne contiendront plus de phosphates

Environnement Berne a modifié une ordonnance pour réduire drastiquement la quantité de phosphates dans les produits pour lave-vaisselle. La Suisse s'adapte ainsi à l'Union européenne. Plus...

Les pêcheurs craignent qu’une eau trop propre ne menace les poissons du lac

Léman La Fédération Suisse de Pêche préconise de mettre en veille les stations d’épuration quand le taux de phosphore est trop faible. Une solution qui ne convainc pas les associations de protection des eaux. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Nouvelle initiative pour un congé paternité
Plus...