La Une | Samedi 25 octobre 2014 | Dernière mise à jour 22:17
Maladie

Le «nouveau SRAS» fait une autre victime

Mis à jour le 13.03.2013

Le coronavirus proche du SRAS a fait une nouvelle victime en Arabie saoudite. Cela porte à neuf le nombre total de morts dans le monde, a annoncé mardi l'Organisation mondiale de la santé.

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

L'agence onusienne a indiqué que le ministère saoudien de la Santé l'avait informé qu'un homme de 39 ans, qui avait développé des symptômes le 24 février et avait été hospitalisé quatre jours plus tard, était mort le 2 mars.

«L'enquête préliminaire a montré que le patient n'avait eu aucun contact avec les cas précédemment observés», a précisé l'OMS dans un communiqué.

Le nouveau coronavirus - nCoV dans le jargon médical - a été détecté pour la première fois à la mi-2012.

Quinze cas ont pour l'instant été enregistrés, dont notamment sept en Arabie saoudite (cinq morts), quatre en Grande-Bretagne (un mort) et un en Allemagne.

L'OMS a mardi réitéré ses appels à la vigilance à l'égard de cette grave infection respiratoire.

«L'OMS travaille actuellement avec des experts internationaux et des pays où des cas ont été enregistrés pour évaluer la situation et étudier des recommandations de vigilance», a-t-elle indiqué.

Une épidémie de SRAS a causé la mort de plus de 800 personnes en Chine en 2003, déclenchant une alerte sanitaire à l'échelle mondiale.

Le nouveau virus est cependant différent du SRAS, notamment parce qu'il provoque une insuffisance rénale rapide. (afp/Newsnet)

Créé: 13.03.2013, 12h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment