Troisième pilier, avantage à Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En fonction du domicile, l’économie d’impôts pouvant être réalisée avec le 3e pilier peut varier du simple au quintuple. C’est en Romandie que l’avantage est le plus important, comme l’atteste une enquête réalisée par la Banque Migros. Et, surprise, c’est dans ce qu’on appelle les «enfers fiscaux» que ce type d’épargne est particulièrement attrayant alors que les «oasis fiscales», elles, ne permettent d’en profiter que maigrement.

Pour être concrets, prenons l’exemple d’une personne seule, au revenu net de 70 000 francs. Si en tant que salarié affilié à une caisse de pension, elle a procédé aux versements maximums au pilier 3a à hauteur de 6768 francs, à Zoug, elle n’en retirera qu’une économie d’impôts de 786 francs. Par contre, si cette personne est domiciliée à Genève, ce rabais fiscal bondit à 2152 francs – le montant le plus élevé de tous les chefs-lieux cantonaux de notre pays.

Avec 2095 francs, Neuchâtel tire aussi bien son épingle du jeu.

La réduction d’impôts est un peu plus faible pour les familles, mais avec deux enfants, à Neuchâtel, le même revenu et un versement d’un montant identique permettent quand même de payer encore 1651 francs d’impôts en moins. A titre de comparaison, à Zoug, l’économie s’élève à tout juste à 308 francs.

Mais il est important de savoir que la réduction fiscale n’est toujours valable que pendant une année. Ainsi, vous ne pourrez pas verser après coup au 3e pilier, l’année suivante, le montant que vous n’aurez pas versé l’année précédente. Fiscalement parlant, il est donc préférable d’épargner des montants réguliers plutôt que de verser beaucoup une année et rien l’année suivante.

*Responsable région Romandie de la Banque Migros

https://blog.migrosbank.ch/fr/ (TDG)

(Créé: 02.09.2015, 21h49)

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

France: le burkini crée des tensions
Plus...