Comment aborder le tsunami de l’emploi?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les partis politiques, partout dans le monde, se battent sur la durée hebdomadaire de travail et sur l’âge de la retraite. Faut-il travailler davantage d’heures hebdomadairement ou moins? Doit-on travailler plus longtemps ou pas? Ces combats vont vite devenir d’arrière-garde. Les nouvelles technologies vont changer nos vies comme jamais. [...]

Dans les vingt ans à venir, selon les experts, 30 à 48% des métiers devraient disparaître ou muter sensiblement. Impossible? [...] Il suffit juste d’observer, objectivement, pour s’en convaincre. Une voiture sans chauffeur était de la science-fiction, il n’y a encore que quelques années. Désormais, Tokyo va mettre en place 11 000 taxis sans pilote, d’ici aux Jeux Olympiques, sur son territoire. Traduire un texte dans une autre langue automatiquement était impossible ou très approximatif, il y a peu. Maintenant, un bon logiciel le réalise sans aucun problème. Sitôt, des oreillettes fonctionnent pour réaliser une traduction automatique entre deux personnes parlant des langues différentes. Cette invention est encore onéreuse, mais fonctionne. A elles seules, ces trois innovations bouleversent nos programmes éducatifs et nos jobs. [...]

Les caisses automatiques remplacent les sympathiques caissiers ou caissières dans les grandes surfaces. L’impression 3D sort de recherche & développement et devient opérationnelle dans une série d’entreprises.

Je ne dis pas si c’est bien ou pas. Mais, c’est là, ou ça arrive! Résister? Je me rappelle certaines entreprises, qui refoulaient, lors de sa démocratisation, le Web, considérant, à l’époque, cet outil comme une activité de loisirs qui n’avait rien de professionnelle. Aujourd’hui, quelles entreprises pourraient s’en passer, sans se mettre en danger?

Dans cette perspective, de tsunami du monde du travail, je n’entends aucune organisation syndicale, patronale ou politique se soucier de cet enjeu de société primordial. Cependant, il y a urgence de prévoir, de réinventer notre modèle de société, plutôt que de le subir, en ressassant des modèles du passé inadaptés.

L’être humain n’apportera plus de plus-value dans les tâches répétitives, sans grande réflexion. Les robots seront bien meilleurs. Par contre, l’humain restera une pièce maîtresse de la créativité, de l’artisanat, de la réflexion émotive et des relations humaines. C’est, dans ces domaines, dont l’étendue est immense, que nous devons axer l’avenir des emplois [...].

Avec ces révolutions technologiques, nous pouvons nous enfoncer dans le chômage et une rupture sociale encore plus terrifiante. Inversement, nous pouvons aussi redéfinir la notion de travail pour trouver un meilleur équilibre entre nos vies professionnelles et privées; réinvestir dans l’humanisation; concrétiser une société durable, connectée et responsable; et imaginer une économie et une fiscalité différente; par exemple, en taxant les machines, plutôt que lourdement le travail. [...]

Les politiques, avec une vision d’espérance de la société de demain, doivent ouvrir les yeux sur ce qui va arriver pour innover et créer de nouveaux idéaux politiques, à l’heure où les modèles actuels s’effondrent.

(TDG)

Créé: 11.01.2017, 16h16

Christian Brunier,
Directeur général SIG Genève

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après le vote sur les tarifs des TPG
Plus...