Un bébé royal à l’arbre généalogique plein de surprises

Naissance à BuckinghamLes généalogistes se sont penchés sur l'ascendance du bébé de Kate et William: on y croise une midinette parisienne, Dracula et même un souverain musulman de Séville qui descendrait de Mahomet!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Avant même la naissance du bébé royal de Kate et William au Royaume-Uni, les bonnes fées généalogistes se sont penchées sur son berceau familial pour dresser son ascendance, avec bien des surprises à la clef: on croise ainsi une midinette parisienne, les princes Dracula et même un souverain musulman de Séville qui descendrait de... Mahomet.

L’arbre généalogique du papa, William, fait bien sûr la part belle au Gotha européen et l’on retrouve, à côté de l’ensemble des rois d’Angleterre, ceux de Grèce, du Danemark, de Suède, de Russie, d’Autriche, d’Espagne et bon nombre de souverains allemands.

La famille royale britannique a d’ailleurs porté le patronyme Saxe-Cobourg-Gotha jusqu’en 1917, date à laquelle, en pleine guerre contre l’Allemagne, elle lui a préféré celui de Windsor.

Roturiers du côté de Kate

Du côté de la maman, Kate, on note en revanche une grande majorité de roturiers. Si "Queen Mum", la mère de la reine Elizabeth II, et Lady Di n’étaient pas non plus nées princesses, "l’alliance de William avec Kate Middleton a véritablement achevé de démocratiser l’arbre généalogique du bébé", souligne le célèbre généalogiste Jean-Louis Beaucarnot, qui décortique en juillet dans "La Revue française de généalogie" l’ascendance de l’enfant à naître.

De fait, le futur roi ou la future reine de Grande-Bretagne cousinera, c’est une première, avec bon nombre de ses sujets.

Et si les aïeux paternels de la duchesse de Cambridge étaient relativement aisés, "du côté de sa mère, on a des ancêtres appartenant en grande partie à la classe ouvrière du nord de l’Angleterre", explique à l’AFP Scott Steward, membre de la New England Historic Genealogical Society (NEHGS) et co-auteur, en 2011, du livre "L’arbre généalogique de Catherine Middleton".

Mineurs et balayeurs

On trouve des mineurs de charbon, une lingère, des boulangers, des bouchers, un balayeur de Londres. On relève aussi un dénommé Arthur Lupton qui a enseigné l’anglais à Goethe.

Plus inattendu, on découvre un certain Edward Thomas Glassborough, écroué en 1881 à la prison de Holloway, à Londres. Pour quelle raison ? Le mystère reste entier jusqu’à présent.

Jusqu'à Dracula

Mais l’arbre généalogique du bébé royal réserve bien d’autres surprises. Par la reine Mary, femme du roi George V, on remonte, note Jean-Louis Beaucarnot, jusqu’aux princes de Transylvanie et de Valachie qui conduisent tout droit, au XVe siècle, aux princes Dracula.

Parmi eux, figure le voïvode roumain Vlad III, surnommé l’Empaleur, qui par sa cruauté a inspiré à Bram Stoker son célèbre vampire.

Autre découverte: une certaine Hyacinthe-Gabrielle, actrice du Palais-Royal à Paris, ramenée en Angleterre pendant la Révolution par son amant puis mari, le marquis de Wellesley, et aïeule directe de "Queen Mum".

Via une autre Française, noble protestante née en 1639 dans le Poitou, l’enfant cousine même avec l’ancien président français François Mitterrand tandis que sa mère est parente avec le premier président des Etats-Unis, George Washington. Et par sa grand-mère Diana, on rejoint la famille Churchill et Lord Marlborough, qui a inspiré la célèbre chanson "Malbrough s’en va-t-en guerre".

Et même le prophète Mahomet

Au rayon des "people", on note aussi une parenté avec l’actrice américaine Ellen DeGeneres et le réalisateur britannique Guy Ritchie, ex-mari de Madonna.

Mais le plus étonnant tient à l’ascendance méconnue de l’une des lointaines aïeules, la reine de France Marie de Médicis, descendante d’Alphonse VI de Castille, mort en 1109, et de sa quatrième épouse, Zaïda. Cette dernière, princesse musulmane convertie au catholicisme, avait pour ancêtre, relève Jean-Louis Beaucarnot, "un roi de Séville considéré comme un descendant direct du prophète Mahomet". (afp/Newsnet)

(Créé: 06.07.2013, 09h13)

Articles en relation

La venue au monde du «royal baby» attire les parieurs

Grande-Bretagne Alors que l'effervescence gagne les abords de l’hôpital St Mary, à Londres, les bookmakers ont déjà amassé plus d'un million de livres auprès de parieurs au sujet de la naissance du futur rejeton du duc et de la duchesse de Cambridge. Plus...

Kit de naissance avec préservatifs pour William et Kate

Cadeau La Finlande a offert au prince d'Angleterre William et à sa femme Kate, qui attendent leur premier enfant, un kit de naissance contenant des habits de nouveaux-nés, des coussinets d'allaitement et des préservatifs. Plus...

Les médias campent devant la maternité de Kate

Royaume-Uni Photographes et cameramen ont commencé à prendre position lundi à Londres devant l'hôpital Saint-Mary où doit prochainement accoucher Kate, l'épouse du prince William. Plus...

Le premier ministre tricote pour le bébé de Kate et William

Insolite Le Premier ministre travailliste australien Julia Gillard a révélé qu'elle tricotait un kangourou en peluche pour le bébé de Kate Middleton et du prince William. Plus...

Kate et William ne connaissent pas le sexe du bébé

Londres Kate doit accoucher mi-juillet dans une suite de l'hôpital St Mary, à Londres. Elle a opté pour un accouchement par voie naturelle, auquel assistera son époux. Plus...

Galerie photo

Le berceau du futur bébé de Kate et William

Le berceau du futur bébé de Kate et William Un berceau en forme de cathédrale gothique est sculpté dans du bois de chêne en Pologne pour «le bébé royal».

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

A la grande mosquée, des jeunes se préparent au djihad.
Plus...