Découvrez en vidéo les QG des candidats

France La Tribune de Genève s'est rendue dans les bureaux de campagne de quatre candidats à la présidentielle.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Jean-Luc Mélenchon:

L’homme: Jean-Luc Mélenchon (65 ans) est le candidat de la «France insoumise». Il a quitté le Parti socialiste en 2008. Lors de l'élection présidentielle de 2012, il a recueilli 11,10% des voix au premier tour.

Le parti: «La France insoumise» est un mouvement politique créé par le Front de gauche pour porter la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Inspiré par la gauche de la gauche, le Front de gauche se veut l’expression en France des mouvements populaires anticapitalistes: Die Linke en Allemagne ou Podemos en Espagne.

La campagne : Jean-Luc Mélenchon est salué comme le meilleur débatteur. Intelligent, vif, drôle. Il a su troquer son agressivité contre la pédagogie. Avec les hologrammes et sa présence sur les réseaux sociaux et YouTube, il a été le plus inventif.

Son programme : L'instauration d'une VIe République. La redistribution des richesses. La retraite à 60 ans, la sortie de la France des traités européens et de l'Otan, l'augmentation du SMIC, la taxation des hauts revenus ou le passage aux 32 heures. Son programme nommé «L'avenir en commun» est détaillé dans un livre qui s'est déjà écoulé à 200.000 exemplaires.

François Fillon:

L’homme : François Fillon (63 ans) est le candidat des Républicains, après avoir gagné la primaire de la droite et du centre en novembre 2016. L’ex-premier ministre a éliminé Nicolas Sarkozy et Alain Juppé.

Le parti : Les Républicains est le nouveau nom de l’UMP (jusqu’en mai 2015). Ce parti est l’héritier de tous les courants de la droite conservatrice qui a donné le plus de présidents à la France: de Gaulle, Pompidou, Giscard d’Estaing, Chirac et Sarkozy. La campagne. Très largement favori après la primaire, François Fillon a chuté dans les sondages après l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse et de ses enfants. François Fillon est sous le coup d’une triple mise en examen.

Le programme : Son projet de «libéralisation intensive de notre économie» est qualifié de «radical». Il propose la réduction des dépenses publiques de 100 milliards d'euros. La suppression de 500 000 emplois publics. L’abrogation des 35 heures. La baisse des charges et impôts sur les entreprises de 40 milliards d'euros. Sur le plan sociétal, François Fillon s’est droitisé: il veut instaurer des quotas d'immigration, restreindre l'immigration familiale, limiter le droit du sol.

Marine Le Pen:

La femme: Marine Le Pen (48 ans) est la candidate du Front national, parti qu’elle préside. Lors de l'élection présidentielle de 2012, elle a recueilli 17,9% des voix au premier tour.

Le parti : Le Front national est un parti populiste et xénophobe créé en 1972 par Jean-Marie Le Pen. Marine Le Pen a succédé à Jean-Marie Le Pen en 2011. Elle réfute le terme d’extrême-droite et n’a cessé de « dédiaboliser » le parti.

La campagne: Donnée qualifiée pour le 2e tour depuis des mois, Marine Le Pen n’a pas bénéficié de souffle pendant sa campagne et n’a pas réussi à progresser. Dans tous les cas de figure, elle est donnée perdante au 2e tour.

Le programme : Référendum sur la sortie de la zone euro. Sortie de l'Union européenne et de l'espace Schengen. Retour des contrôles aux frontières. Abrogation de la loi Travail, assouplissement de la loi sur les 35 heures, réindustrialisation du pays. Ramener le solde migratoire à 10.000 personnes par an, supprimer le droit du sol. Et sur le plan éducatif : 50 % du temps consacré à l'apprentissage du français à l'école primaire.

Emmanuel Macron:

L’homme : Emmanuel Macron (39 ans) est le candidat d’En marche ! Ex-banquier d’affaires avant de devenir conseiller de François Hollande, puis ministre de l’Economie, il n’a jamais été élu.

Le parti : En Marche ! est un mouvement politique né il y a tout juste une année : avril 2016. Il compte plus de 200'000 adhérents dont beaucoup de nouveaux engagés séduits par l’idée de dépasser les clivages gauche – droite.

La campagne : Attaqué sur l’absence de son programme, Emmanuel Macron a imposé l’idée d’une réforme souriante de la France. Il a reçu le soutien de personnalités de droite comme François Bayrou mais aussi de gauche, comme le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Le programme : Il ne veut pas renverser la table, mais réformer durablement. IL propose toute une série de modernisation sur six chantiers : l'école, la société du travail l'économie, sécurité, stratégie internationale et moralisation de la vie publique. Il promet 60 milliards d’économies de la dépense publique. (TDG)

Créé: 22.04.2017, 17h47

Articles en relation

Attali, Onfray, Gauchet, Cayrol: ce qu'ils ont dit durant la campagne

Présidentielle française Retrouvez les interviews des meilleurs connaisseurs de la vie politique française publiés dans la «Tribune de Genève» durant la campagne qui se termine. Plus...

Pour Onfray, l'Etat islamique vote pour Marine Le Pen et François Fillon

Présidentielle Le philosophe français réagit à l'attaque terroriste de Paris. L'Etat islamique veut favoriser ses meilleurs ennemis: la candidate du FN et le candidat des Républicains Plus...

Les ultimes sondages confirment la finale Macron - Le Pen

Présidentielle française L’attentat de jeudi a eu des conséquences mais n’a pas bouleversé les sondages. Emmanuel Macron pointe en tête avec 24% suivi de Marine Le Pen à 23%. François Fillon (20,5%) et Jean-Luc Mélenchon (18,5%) sont éliminés. Plus...

Pourquoi les Suisses se passionnent pour la présidentielle française

Elysée Découvrez les 6 raisons qui font que les Helvètes raffolent de Macron, Fillon, Mélenchon, le Pen ou Hamon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un attentat à Manchester fait 22 morts
Plus...