Bonnes vacances! Lisa Mazzone (ATE) face à François Membrez (TCS)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Bonnes vacances! Les vacances, ça commence souvent par les bouchons sur les routes et dans les aéroports. Moins que jadis, certes. Pourrait-on les éviter? Nous avons demandé leurs bons plans à Lisa Mazzone, présidente de L’ATE Genève et à François Membrez, Président du TCS Genève.

Partir à la découverte d’autres vacances

Lisa Mazzone, présidente de L’ATE Genève

Dans le rythme annuel, les promotions scolaires marquent le coup d’envoi des vacances. Avec l’avènement du tourisme et de ses produits dérivés, congé rime avec départ et promesses d’évasion caricaturées par les publicités des compagnies aériennes.

Qui dit départ dit moyen de transport. Si tout le monde s’installe derrière son volant, les bouchons se formeront, cela va de soi. Même effet si chacun se précipite à l’aéroport pour profiter des prix artificiellement bas, subissant d’interminables queues. Selon un sondage, ce sont les deux moyens de transport largement privilégiés pour les vacances. La solution pour contourner ces désagréments est donc de faire preuve d’imagination dans le choix du mode de déplacement. L’occasion également de réduire les nuisances, du bruit à la pollution. Tour d’horizon des alternatives.

Le réseau ferroviaire de Suisse et d’Europe est touffu. En train, les vacances commencent en observant le paysage se transformer. Et tout est simple: les gares se trouvent au centre-ville, nul besoin de fastidieux enregistrements et toute la famille peut lire ou flâner dans les wagons. Avec les billets dégriffés, on trouve désormais des offres attrayantes et, dans les CFF, les enfants voyagent gratuitement s’ils sont accompagnés d’un parent. Alors que les lignes de train de nuit fondent comme neige au soleil, il est grand temps que les politiques prennent des mesures pour sauver ces alternatives.

Ralentir, lever le pied, voilà le propre des vacances. Pour le vivre au sens propre, rien de tel que le vélo. Les itinéraires cyclables sont denses et souvent bien balisés. Longer le Rhône jusqu’à la mer, à vitesse humaine, ou se faufiler dans les Alpes, il n’y a que l’embarras du choix. Et si l’on veut encore baisser la cadence, les vacances à pied, au fil des parcs nationaux et des cabanes de montagne, apportent une bouffée d’air frais.

Dernière option, plus adaptée aux voyages solitaires ou à deux: les sites de covoiturage qui proposent des voyages très bon marché.

En train, à vélo ou à pied, il y a tant à découvrir à proximité, entre les expositions et la diversité des paysages, en passant par les festivals. Et pourquoi pas, une fois ou l’autre, pour un week-end prolongé, observer une respiration en restant chez soi?

A lire le programme culturel, sportif et de loisirs de la ville et des communes, aucun risque de s’ennuyer.

Haut de la page

En famille, la voiture reste plus avantageuse

François Membrez, Président du TCS Genève

Les départs et retours de vacances se déroulent majoritairement en juillet et août, d’où le casse-tête logistique lié à ces grandes transhumances estivales. Il est néanmoins souvent possible d’en minimiser les effets négatifs. Voici quelques éléments à considérer: - Evitez, dans la mesure du possible, la très haute saison (mi-juillet, mi-août).

- Privilégier juin ou septembre si vous n’avez pas d’enfants scolarisés avec vous.

- Certains cantons, comme le Valais, débutent les vacances une à deux semaines avant les autres: c’est une période moins chargée.

- Privilégiez les réservations sortant du classique schéma «samedi au samedi» et évitez ainsi les bouchons de début de week-end sur les routes. Il est parfois possible, notamment grâce aux offres hôtelières, de démarrer son séjour en début ou milieu de semaine. Et c’est encore plus facile si l’on se rend chez des amis ou dans la famille.

- Planifiez votre voyage en comparant le(s) moyen(s) de transport le plus efficace(s), selon vos propres critères: rapidité, agrément, confort, coûts… Le calculateur multimodal d’itinéraire du TCS vous donnera les options de voyage possibles, en voiture, en train ou en avion… ou les trois ensemble!

- En cas de départ en voiture, évitez au maximum de rouler entre le vendredi midi et le samedi en fin d’après-midi: c’est le pire moment.

- En cas de départ en avion, privilégiez le bus ou le taxi.

- Une fois en route, recherchez les itinéraires bis. Et planifiez une étape pour découvrir tranquillement la région que vous traversez.

- En tous les cas, prévoyez une couverture d’assistance et de rapatriement, comme le livret ETI, en cas d’accident ou de maladie à l’étranger.

- Les vacances, ça se prépare: n’hésitez donc pas à évaluer les différentes options de transport, en gardant à l’esprit la vive concurrence que se livrent les compagnies aériennes et les loueurs de voitures.

D’une manière générale, pour un voyage en famille et sur des destinations européennes classiques, la voiture reste en général l’option la plus avantageuse. Mais une combinaison avion-voiture de location est parfois plus avantageuse. Quant au train, il reste une solution en général plus coûteuse et moins pratique, sauf de ville à ville et pour les personnes seules ou en couple; mais c’est une belle façon de voyager, souvent agréable et détendue.

Haut de la page (TDG)

Créé: 01.07.2017, 21h17

Lisa Mazzone, présidente de l'ATE Genève, François Membrez, président du TCS Genève




Retrouvez ici tous les invités de la Tribune de Genève La rubrique L’invité(e) est une tribune libre (3000 signes, espaces compris) sélectionnée par la rédaction. Avant d’envoyer votre contribution, prenez contact assez tôt à courrier@tdg.ch, afin de planifier au mieux son éventuelle publication.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.