Le bénéfice d'UBS a chuté de près de moitié

BanqueLe numéro un bancaire helvétique a dégagé un bénéfice net de 3,3 milliards de francs, contre 6,2 milliards un an auparavant.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Evoluant dans des marchés jugés très difficiles, UBS affiche une performance en net repli à l'issue de l'année 2016.

Le résultat comprend des provisions pour litiges, questions réglementaires et similaires d'un montant de 693 millions de francs ainsi que des charges de restructuration de 1,46 milliard, a précisé vendredi UBS. En 2015, les premières s'étaient affichées à 1,08 milliard et les secondes à 1,23 milliard.

A fin décembre, UBS a provisionné au total 3,16 milliards de francs en vue de régler ses litiges, contre 2,98 milliards trois mois plus tôt. En conférence téléphonique, le patron de la banque sise à Zurich, Sergio Ermotti, a jugé les résultats solides, compte tenu de conditions de marchés «très difficiles».

Marquée par des incertitudes et tensions géopolitiques, 2016 a constitué une année riche de défis pour l'ensemble de l'industrie, a ajouté le Tessinois. Ce contexte a pesé sur l'activité de la clientèle, son aversion au risque persistant tout au long de l'année.

Charges et revenus en baisse

Le bénéfice avant impôts s'est inscrit à 4,2 milliards de francs, contre 5,49 milliards en 2015. Pour mémoire, le résultat net engrangé par UBS en 2015, soit 6,2 milliards, avait représenté la meilleure performance de l'établissement aux trois clefs depuis 2010, exercice qui s'était conclu sur un bénéfice net de 7,5 milliards.

Ajusté des effets liés aux cessions ainsi que des coûts des restructurations, le bénéfice avant impôts s'est monté à 5,44 milliards de francs, contre 5,63 milliards en 2015. Sur l'exercice sous revue, les revenus se sont tassés à 28,32 milliards, 2,28 milliards de moins qu'un an auparavant. Les charges se sont aussi repliées, passant d'une année à l'autre de 25,12 à 24,13 milliards.

Au 31 décembre 2016, la banque indique avoir réalisé des économies de coûts nettes de 1,6 milliard de francs sur une base annualisée, 500 millions de plus qu'un an plus tôt. UBS estime dès lors se trouver sur la bonne voie en vue de réaliser l'objectif fixé à 2,1 milliards pour la fin de l'année.

Sur le seul 4e trimestre, le bénéfice net s'est également contracté, reculant d'une année à l'autre de 22% à 738 millions de francs. UBS a bénéficié de crédits d'impôts de 166 millions au cours des trois derniers mois de 2016, portant leur total pour l'ensemble de l'année à 582 millions de francs.

Action en repli

Entre octobre et fin décembre, UBS a passé des provisions pour litiges, questions réglementaires et similaires de 162 millions ainsi que des charges de restructuration de 372 millions. A 848 millions de francs, le bénéfice avant impôts a en revanche plus que triplé en l'espace d'un an.

D'octobre à fin décembre, UBS a engrangé des revenus de 7 milliards, 3,4% de plus qu'une année auparavant. Les charges se sont elles allégées de 5,1% à 6,21 milliards. La performance trimestrielle s'est révélée supérieure aux attentes des analystes. Sondés par l'agence awp, ces derniers avaient anticipé en moyenne des revenus de 6,86 milliards de francs, un résultat avant impôts de 362 millions et un bénéfice net de 296 millions.

Les investisseurs ont néanmoins sanctionné les chiffres dévoilés par UBS. Après une demi-heure de négoce à la Bourse suisse, le titre de la grande banque chutait de 2,53% à 16,59 francs, alors que l'indice des valeurs vedettes Swiss Market Index (SMI) demeurait à l'équilibre à quelque 8404 points.

Sorties de fonds

Dans le détail, la division de la gestion de fortune globale, Wealth Management (WM), a dégagé un résultat avant impôts de 368 millions de francs, en progrès de 7%. Elle a cependant subi des sorties nettes de capitaux de 4,1 milliards.

Sur l'ensemble de l'année, WM a enregistré un afflux net d'argent frais de 26,8 milliards de francs, malgré des sorties de fonds transfrontalières de 14 milliards. Dans les Amériques, Wealth Management Americas (WMA), a aussi souffert de reflux d'argent à hauteur de 1,3 milliard de dollars au 4e trimestre, alors que sur l'ensemble de l'année l'afflux net s'est hissé à 15,4 milliards de dollars.

WMA a vu son bénéfice avant impôts s'envoler au 4e trimestre, celui-ci passant de 13 à 339 millions de francs. L'envol reflète pour l'essentiel des provisions pour litiges en baisse, ces dernières fléchissant d'une année à l'autre de 79 à 62 millions.

La banque d'affaires, Investment Bank, a vu son bénéfice avant impôts quasiment quadrupler à 306 millions de francs. Celui de l'unité des activités suisses, Personal & Corporate Banking, s'est aussi accru de 19 millions à 374 millions, alors qu'il a fléchi de 27 millions à 144 millions pour l'activité de gestion d'actifs, Asset Management. (ats/nxp)

Créé: 27.01.2017, 07h01

Articles en relation

Il faudra concéder des baisses de loyer, dit l'UBS

Immobilier L'investissement dans l'immobilier sera risqué à cause des prix records à l'achat et de la hausse du taux de vacance, estime la banque. Plus...

La CEDH valide la caution imposée à UBS

France La décision, rendue «à l'unanimité» des sept juges, «est définitive». La banque suisse doit verser 1,1 milliard d'euros. Plus...

Les employés chez UBS seront augmentés

Salaires La grande banque augmentera la masse salariale de ses collaborateurs basés en Suisse dès le 1er mars 2017. Plus...

UBS ferme deux filiales en Allemagne

Banque L'établissement suisse UBS réduit son réseau et ferme un site à Cologne et Bielefeld. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Macron vainqueur
Plus...