Aristos Marcou: Le drame de l’apprentissage de l’informatique à l’école

La revue des blogsPascal Holenweg: Elections cantonales genevoises 2018. Didier Bonny: « L’amant double ». Rolin Wavre: Sexisme ordinaire et extraordinaire. Sylvain Thévoz: Des petit coqs du Grand Conseil aux roitelets du Conseil Municipal. Bruno Hubacher: Is june the end of May ?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Aristos Marcou: Le drame de l’apprentissage de l’informatique à l’école

(...) Les députés qui décident des programmes scolaires sont souvent les grands-parents des élèves des écoles d’aujourd’hui. Si on en juge par la qualité de nombre de leur publication de campagne sur les réseaux sociaux, on comprend très vite qu’ils ne comprennent strictement rien à monde 2.0. Alors forcement, quand ils reçoivent leurs petits-enfants, qu’ils les voient poster des photos sur Instagram, monter une vidéo avec iMovies ou trouver une réponse à une question sur Wiki, ils se disent « Wahooo, les jeunes sont doués en informatique ». C’est une réaction normale, mais fausse, la même que celui qui ne sait pas conduire et qui monte en voiture avec un type qui roule un peu fort sur un circuit, ce sera impressionnant pour le profane, mais ce n’est pas Fangio au volant… Non, les gosses d’aujourd’hui sont des billes en informatique. Ce sont de dangereux naïfs vulnérables absolument pas préparés aux enjeux de la navigation web ou à l’usage réel de l’ordinateur. Ils ne savent pas ce qu’est un hack, un virus, une lan, un open source, un logiciel propriétaire, une licence, un câble Ethernet, un firewall et à quoi sert un antivirus. Beaucoup sont même incapables de comprendre qu’il est facile de prendre le contrôle de sa webcam. Ils ne se rendent absolument pas compte qu’une photo postée sur le web y restera pour l’éternité et qu’ils ne pourront jamais la retirer totalement.(...) Il serait donc temps que l’Etat mette des moyens à disposition et des enseignants formés (pas des profs de math qui savent taper =Somme(F6+F64) sur Excel) qui préparent nos enfants aux vrais enjeux qu’ils affronteront demain…

Pascal Holenweg: Elections cantonales genevoises 2018

"On se plaint quelquefois que la gauche soit "déchirée". Il est dans la nature de la gauche d'être déchirée". (...) Comme le candidat socialiste au Conseil d'Etat Thierry Apothéloz, et comme les Verts, on plaidera ici pour une liste commune de la gauche dès le premier tour de l'élection du Conseil d'Etat. Parce qu'une telle liste est une condition nécessaire, même si elle n'est pas suffisante, pour espérer au second tour faire un peu mieux que lors des piteuses élections de 2013, où chaque formation de gauche était partie seule au premier tour, pour retrouver ses candidates et candidats en queue du classement de ce tour, et se condamner à bricoler un semblant d'unité pour le deuxième tour, et ne se retrouver finalement qu'avec deux élus, pour 1500 suffrages séparant un candidat MCG élu (Mauro Poggia) d'un socialiste battu (Thierry Apothéloz, justement). La gauche genevoise doit se renforcer. D'abord au sein de l'électorat (il lui arrive d'y être majoritaire, mais sur des référendums et des initiatives), ensuite au sein du parlement (elle n'y a jamais été aussi minoritaire), enfin, et seulement enfin, au sein du gouvernement. (...)

Didier Bonny: « L’amant double »

(...) « L’amant double » est un thriller érotico-psychologique à tiroirs sur le thème de la gémellité où l’on se perd. Les fausses pistes sont nombreuses, les rêves côtoient la réalité sans savoir si celle-ci est bien…réelle. Les scènes érotiques entre Chloé et Louis font la part belle à un machisme insupportable. Et il ne faut pas compter sur la fin du film des plus ambiguës pour voir plus clair dans ce jeu de miroirs bien flou. Certes, « L’amant double » est formellement impeccable - images léchées, acteurs bien dirigés et plutôt convaincants, mise en scène étudiée - mais complètement dénué d’émotions. « L’amant double » est donc avant tout un pur exercice de style, froid, vain, tordu et malsain dont on peut aisément se passer en attendant le prochain Ozon qui n’en sera, espérons-le, que meilleur. (1 étoile). (...)

Rolin Wavre: Sexisme ordinaire et extraordinaire

Par rapport à la situation en Syrie ou aux attentats de Londres, le comportement du jeune tennisman Maxime Hamou cette semaine à Roland-Garros peut paraître bien innocent. Il ne l'est pourtant pas. Parce que la comparaison de ces situations n'est pas pertinente. Le sexisme ordinaire doit être combattu parce qu'il s'insinue dans les esprits : celui des victimes ordinaires qu'il confine dans leur statut et dans celui des abuseurs ordinaires qui se sentent confortés par l'habitude et une certaine mansuétude. Impression renforcée par l'approbation qu'a semblé démontrer l'attitude scandaleuse des chroniqueurs d'Eurosport, Henri Lecomte en tête. Condamnable partout, ce sexisme devient extraordinaire quand il est commis en public et en direct à la télévision. On s'étonnera ensuite que d'autres imbéciles se sentent autorisés à le pratiquer à l'école, dans les halls d'immeubles, dans le métro ou dans la rue. Il ne faut rien laisser passer, jamais, comme l'a utilement souligné la nouvelle ministre des sports, Laura Flessel. Sylvain Thévoz: Des petit coqs du Grand Conseil aux roitelets du Conseil Municipal Il y a un peu moins d'une semaine, la Tribune de Genève faisait une étude des députés qui parlent le plus au Grand Conseil. Cette étude, pertinente, mettait en exergue les rapport de genre dans l'arène cantonale et démontrait que ceux qui tenaient le plus le crachoir étaient majoritairement des hommes quinquagénaires ou sexagénaires. Une partie des explications données par les intéressés justifiaient ces écarts avec des explications psychologisantes ou essentialistes : "Je pense qu’une femme ne s’exprime que si c’est utile. Les députées n’interviennent pas moins souvent, mais de façon plus brève. Elles ont moins besoin de s’étendre et ont souvent moins d’ego" estime ainsi une élue PLR. Mais ces explications manquent leur cible. Le décalage est avant tout politique. Il y a toujours beaucoup plus d'hommes dans les arènes législatives ; car le cadre politique les sert et justifie ces agissements. Il y a en moyenne seulement 30% de femmes dans les parlements cantonaux. La diversité y est grandement sous-représentée. Comment changer cela ? En modifiant par exemple les horaires avec lesquels les parlements siègent, en améliorant la capacité à articuler vie professionnelle, vie privée et mandat politique, en contenant l'agressivité croissante du débat politique, et la trop faible représentation des femmes dans les médias et le domaine public. Enfin que les partis politiques s'imposent une juste représentativité, par le biais des quotas, notamment. Car les hommes se royaument encore trop facilement dans des espaces faits pour les hommes par les hommes. (...)

John Goetelen: Personnes homosexuelles, heures sombres en Tchétchénie

Depuis 2007 le président Ramzan Kadyrov impose l’islamisation de la société tchétchène, par le rétablissement de la polygamie, la chasse aux personnes homosexuelles, l’assujettissement des femmes, l’obligation de porter le « costume musulman » (voile, jupe longue), entre autres. Les persécutions d’homosexuels sont des symptômes de la dérive autoritaire de pouvoirs de type fasciste. Que l’on soit d’accord ou non avec certains aspect du discours idéologique LGBT, le droit élémentaire pour les personnes homosexuelles à vivre libre et en sécurité doit être rappelé. Dans ces heures sombres cette considération est supérieure à toute autre. Pour le rappeler une grande manifestation est convoquée à Genève, Place des Nations, dimanche 11 juin de 16 heures à 19 heures. (Lire aussi le blog de Didier Bonny) . Bruno Hubacher: Is june the end of May ?

Le 10 octobre 1980, lors de la conférence du parti conservateur britannique, Lady Margareth Thatcher, premier ministre à l’époque, mettait en garde ceux qui s’attendaient à une volte-face dans sa politique, ou « u-turn » en anglais. « You turn if you want to, the lady is not for turning ». En rétrospective, on peut lui reprocher un tas de choses, sauf celle d’avoir manqué de convictions politiques. Elle a tenu parole, avec les conséquences désastreuses que les générations suivantes subissent encore. On ne peut pas dire la même chose de l’actuelle premier ministre Theresa May, la reine de la volte face. Après avoir juré, la main sur le cœur, qu’elle ne convoquera pas d’élections générales anticipées, voilà qu’elle se contredit à nouveau. (...)

François Baudraz: Travaux, rue Fort Barraux

Juin 2017, travaux rue Fort Barraux, rue du Grand-Pré. Avec les travaux, le commerce et difficile pour les petits commerçants, de la rue Fort Barraux, rue du Grand-Prè, et les rues adjacentes Exemple: Snortec, je ne ronfle plus, depuis 2006. (...)

Hani Ramadan: Pour la Palestine

Admises par la communauté internationale, les exactions sionistes continues sont en train de détruire toutes nos valeurs. Notre mépris pour la vie et l’honneur des Palestiniens n’a d’égal que notre passivité face à la barbarie ! Tout comme il est plus facile d’accuser les résistants palestiniens de terrorisme que de résister aux lobbies sionistes !

Pierre Jenni: Droit à l'erreur féconde

On a pu croire un temps que la chute du mur séparant l'Allemagne en deux donnait le signal de la fin des dictatures et de la pensée unique érigée en vertu d'Etat.Il faut, hélas, se rendre à l'évidence que notre Occident prétendument démocratique n'est pas à l'abri des menées liberticides, des MacCartismes, de gauche autant - sinon plus - que de droite. Or, non seulement personne ne peut prétendre détenir seul une "Vérité Absolue", mais la pluralité des opinions que doit garantir la démocratie postule inévitablement le droit à l'erreur. Ainsi, les lois promulguées contre le révisionnisme en matière d'Histoire récente me semblent, elles, aller à l'encontre des objectifs qu'elles prétendent viser. Combattre une erreur manifeste par l'interdiction de l'exprimer pourrait bien signifier qu'on croit être à court d'arguments pertinents pour faire la démonstration de cette erreur…

Pascal Décaillet: Politiciens, à vos racines !

(...) Il me faut qu'un PDC, puisqu'il tient à l'être, soit capable de tenir une longue conversation, nourrie, sur Léon XIII, Rerum Novarum (1891) la Doctrine sociale, le Zentrum bismarckien, les origines des catholiques conservateurs, ou des chrétiens-sociaux, dans nos différents cantons. La CDU allemande. La CSU bavaroise. Le Democrazia Cristiana, en Italie. Il me faut qu'un radical - il a raison de l'être - sache tout des Lumières, de l'Aufklärung, de la Révolution française, des Républicains du début du 19ème, des grand combats de 1830, et surtout de 1848. Il faut qu'il connaisse les premières décennies du Conseil fédéral (1848-1891), les grandes réalisations industrielles, le percement du Gothard, James Fazy à Genève, Henri Druey dans le Canton de Vaud, Joseph Barman en Valais. Il me faut qu'un socialiste - noble filiation - soit capable de parler de Jaurès, de Jules Guesde, de la sociale-démocratie allemande… (TDG)

Créé: 07.06.2017, 14h30

Articles en relation

Maurice-Ruben Hayoun: Je me souviens de ce jour il y a cinquante ans

La revue des blogs François Baertschi: Merkel et Macron: deux risques écologiques pour Genève. Hélène Richard-Favre: La prédiction de l’archevêque de Mossoul. Marie-France de Meuron: Qu’est-ce que l’esprit ? Rémi Mongenet: L'Amérique et ses tours. Olivier Emery: Arrogance. André Thomann: Le mot et la chose... Plus...

Daniel Neeser: Ascension et Pentecôte, les deux fêtes qui nous font adultes

La revue des blogs Jacques-Simon Eggly: Merkel, Macron, le retour du Général de Gaulle. Pascal Décaillet: Donald et les gardiens du Temple. Grégoire Barbey: L'ego trip d'Alexandre de Senarclens. Bernard Comoli: La FUNAI change de président. Pascal Holenweg: "Le Plaza ne doit pas mourir" Plus...

Demir Sönmez: Punis pour avoir dit la vérité

La revue des blogs Magali Orsini: La parole au Grand Conseil. Charles Selleger: Stratégie électorale au PLR Genève. Jean-Noël Cuénod: Affaires – les Macron's n’ont rien compris. Mireille Vallette: Le Centre islam et société en pleine phase de conquête! Rodolphe Weibel: Lac, une dialectique habile, mais biaisée. Plus...

John Goetelen: Cyril Hanouna homophobe ? L’affaire prend un nouveau tour

La revue des blogs Daniel Sormani: Les missions de service public de la Gérance Immobilière Municipale. Lise Wyler: La politique, pouah! Jean-Michel Olivier: Deux personnages en quête de sens. Daniel Warner: Trump Shoves Europe Off the Stage. Sylvie Neidinger: Nouvelle carte 3D du SITG Plus...

Claude Bonard: Tous au Port Noir !

La revue des blogs Pierre Scherb: La preuve par pièce de théâtre que l'immigration nous appauvrit. Rémi Mogenet: New York gothique. Xavier Comtesse: Pierre Maudet en charge de la transition numérique! Pascal Holenweg: De qui et de quoi Macron est-il le nom ? Pascal Décaillet: 2018, la voracité de l'Entente ! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les CFF s'engagent pour la biodiversité
Plus...