Rançongiciel ou ransomware

Le mot de l’actu

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans la nuit de vendredi à samedi, un logiciel baptisé Wannacry a frappé une centaine de pays dans le monde, affectant le fonctionnement d’hôpitaux, d’entreprises et d’administrations. Cette attaque est un ransomware ou rançongiciel en Français. Les pirates demandent en effet une rançon payable en Bitcoin, une monnaie électronique intraçable, en menaçant de paralyser voire de détruire les données captées.

Le logiciel malveillant, malware, verrouille et crypte ces fichiers. Il se transmet d’ordinateur en ordinateur, comme un virus en utilisant des failles des systèmes informatiques, sans forcément passer par un email ou un lien sur lequel l’utilisateur doit cliquer pour l’activer.

Les ordinateurs les plus anciens sont plus exposés à ce type d’attaque. Depuis quelques temps, des hackers proposent sur le Darkweb, la face sombre et cachée du réseau mondial, des logiciels de ce type prêts à l’emploi.

Créé: 15.05.2017, 11h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

EVA

Samstag, 24. Juni 2017
(Image: Claude Jaermann und Felix Schaad) Plus...