Recours de l'opposition examinés mercredi

TurquieLes opposants au président dénonce des irrégularités lors du scrutin de dimanche sur la réforme de la constitution.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les recours de l'opposition turque contre les résultats du référendum constitutionnel de dimanche seront examinés mercredi, a annoncé le président de la Commission électorale cité par la chaîne de télévision NTV. L'opposition dénonce des irrégularités.

Le scrutin a validé de justesse la réforme constitutionnelle voulue par le président Recep Tayyip Erdogan, qui fait passer la Turquie d'un régime parlementaire à un régime présidentiel. Mais la victoire étriquée du «oui», à 51,4% selon des résultats préliminaires, est contestée par l'opposition, qui dénonce des pressions et des irrégularités.

Référendum «à jamais controversé»

Le Parti républicain du peuple (CHP, laïque), principale force de l'opposition, a saisi la commission électorale dès mardi. Le Parti démocratique des peuples (HDP, pro-Kurdes) lui a emboîté le pas mercredi. Son vice-président, Mithat Sancar, estime que le déroulement de la campagne référendaire, sous état d'urgence et avec la détention des deux co-présidents du HDP, a faussé le scrutin.

Il a également dénoncé l'inégalité dans le traitement médiatique de la campagne et estimé qu'en décidant in extremis d'autoriser le dépouillement des bulletins qui n'avaient pas été tamponnés par des scrutateurs, la commission électorale s'est privée de la possibilité de déterminer si des bulletins nuls ou faux ont été pris en compte. «Ce référendum restera à jamais controversé», a-t-il dit à la presse. «On ne peut pas procéder à un changement de notre système politique sur un référendum si controversé et si partial», a-t-il ajouté.

Observateurs européens

Deux missions d'observateurs européens ont également pointé une série d'irrégularités plaçant, selon elles, le référendum en deçà des normes internationales en matière de démocratie.

Le Premier ministre, Binali Yildirim, a déclaré pour sa part que les recours contre les résultats étaient un droit. Il a toutefois ajouté qu'appeler les Turcs à manifester ne l'était pas. (ats/nxp)

Créé: 19.04.2017, 11h50

Articles en relation

L'opposition veut faire annuler le référendum

Turquie Le principal parti d'opposition présentera une demande d'annulation du référendum sur le renforcement des pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan. Plus...

Erdogan savoure sa victoire et provoque l'UE

Turquie Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est offert lundi une parade triomphale à Ankara après sa victoire au référendum sur l'extension de ses pouvoirs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Rapport d'experts pour le nouvel avion de combat
Plus...