Un ministre a payé ses filles comme assistantes

FranceBruno Le Roux, ministre de l'Intérieur français, a employé ses deux filles à l'Assemblée nationale pendant leur scolarité.

Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, s'exprime devant la presse après l'attaque d'Orly. (18 mars 2017)

Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, s'exprime devant la presse après l'attaque d'Orly. (18 mars 2017) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le ministre de l'intérieur français Bruno Le Roux a employé ses deux filles comme collaboratrices parlementaires à l'assemblée nationale, lorsqu'elles étaient lycéennes puis étudiantes, a révélé lundi une émission de télévision. Il doit en discuter avec le premier ministre mardi.

Cité dans l'enquête de l'émission «Quotidien» sur la chaîne française TMC, le ministre socialiste reconnaît l'embauche ponctuelle, en contrat à durée déterminée, de ses filles, «sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence». Il était alors député de Seine-Saint-Denis.

Selon «Quotidien», les filles ont commencé à travailler pour leur père vers l'âge de 15-16 ans et ont cumulé respectivement 14 et 10 contrats de travail entre 2009 et 2016, pour des revenus atteignant au total quelque 55'000 euros (59'000 francs).

Affaire Fillon

«Pas d'amalgame» avec l'affaire Fillon, clame Bruno Le Roux, après l'inculpation de l'ex-premier ministre et candidat des républicains à la présidentielle 2017 François Fillon pour détournement de fonds publics, recel et complicité d'abus de bien sociaux pour des soupçons d'emplois fictifs à l'assemblée de sa femme et ses deux enfants.

«Quotidien» affirme que certains de ces contrats effectués comme assistantes parlementaires ont pu se superposer avec des stages en entreprise ou le temps universitaire, à l'été 2013 pour l'une, 20 jours en mai 2015 pour l'autre.

«Chaque contrat faisait l'objet de missions qui ont été honorées (...), puisque ces missions ont pu être effectuées en horaires renforcés avant et après le stage, et en travail à distance durant le stage (travail de rédaction, mise à jour de fichiers, recherches, etc.) et durant plusieurs jours supplémentaires à l'automne», a répondu le cabinet du ministre.

Suite à ces révélations, Bruno Le Roux doit rencontrer mardi le premier ministre français Bernard Cazeneuve. (ats/nxp)

Créé: 21.03.2017, 05h03

Articles en relation

L'«ami» de Fillon a aussi fait un don «légal»

Présidentielle française En plus d'avoir offert des costumes à François Fillon, Robert Bourgi a transféré 7500 euros en faveur de son mouvement politique. Plus...

Le «mécène» de Fillon avoue pour les costumes

France On connaît désormais le généreux donateur du candidat à la présidentielle: il s'agit de l'avocat Robert Bourgi. Plus...

Les députés n'ont plus le droit d'employer un proche

Royaume-Uni Londres souhaite «encourager les bonnes pratiques» en matière de recrutement par les députés. Cette idée fait aussi son chemin en France suite aux déboires judiciaires de François Fillon. Plus...

Fillon: «La justice établira mon innocence»

France Le candidat de droite a dénoncé mercredi «une instrumentalisation des affaires» pour l'«empêcher» d'accéder à l'Elysée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.