La Une | Mardi 2 septembre 2014 | Dernière mise à jour 06:00
Industrie du textile

L'immeuble au Bangladesh fournissait des sociétés US

Mis à jour le 01.05.2013 2 Commentaires

Les Etats-Unis ont reconnu mercredi que des entreprises américaines de vêtements se fournissaient auprès des ateliers de confection textile dont l'immeuble s'est effondré au Bangladesh.

Plus de 400 personnes sont mortes au Bangladesh dans l'effondrement la semaine dernière de cet immeuble de l'industrie textile.

Plus de 400 personnes sont mortes au Bangladesh dans l'effondrement la semaine dernière de cet immeuble de l'industrie textile.
Image: Reuters

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Plus de 400 personnes sont mortes au Bangladesh dans l'effondrement la semaine dernière de cet immeuble de l'industrie textile, où les conditions de travail et la sécurité sont mises en cause.

«Des sociétés qui travaillaient dans cet immeuble semblent avoir des liens avec de nombreuses entreprises aux Etats-Unis et en Europe et nous continuerons de discuter avec ces entreprises de la manière dont elles peuvent améliorer les conditions de travail au Bangladesh», a déclaré le porte-parole du département d'Etat, Patrick Ventrell.

Le diplomate n'a pas voulu désigner ces sociétés, assurant qu'«elles s'étaient elles-mêmes fait connaître».

400 morts

«Les Etats-Unis sont très impliqués avec le gouvernement bangladais, les exportateurs et les acheteurs sur les questions de droits des ouvriers et de conditions de travail et de sécurité», a assuré le responsable, répétant ce qu'il avait dit il y a une semaine.

Plus de 400 personnes sont mortes au Bangladesh dans l'effondrement la semaine dernière de cet immeuble de l'industrie textile, un secteur dénoncé par le pape pour le «travail d'esclave» imposé aux ouvriers.

Il s'agit du pire accident de l'histoire industrielle dans ce pays défavorisé d'Asie du sud, qui a jeté une lumière crue sur les «ateliers de misère» utilisés par les marques occidentales d'habillement. L'immeuble Rana Plaza, dans la périphérie de Dacca, abritait cinq ateliers de confection notamment liés aux marques espagnole Mango et britannique Primark. (afp/Newsnet)

Créé: 01.05.2013, 23h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Xavier Lauber

02.05.2013, 11:47 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Une petite liste des industries du fringues qui font faire à bas coût des habits revendus 15X plus en Europe? Dans un monde qui recherche une certaine transparence financière, il serait normal que cela s'applique en ce qui concerne la maltraitance et "l'esclavagisme" humain. Alors, les états qui montrent les autres du doigt, quelques chose à dire??? Répondre


Martial Callair

02.05.2013, 15:49 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Ce pays fournit le monde entier en confection textile ultra-bon marché. Je serais curieux de savoir où H+M, Vögele, Tailly Weijl et les autres vendant des chiffons à bas prix s'approvisionnent?? Répondre



Le compte Twitter de la rubrique Monde