La Une | Vendredi 24 octobre 2014 | Dernière mise à jour 22:55
Egypte

Une cinquantaine d'enfants tués dans un accident

Mis à jour le 17.11.2012

Près de cinquante enfants ont péri samedi en Egypte dans une collision entre leur bus et un train près d'Assiout (centre). L'employé qui aurait dû abaisser la barrière d'un passage à niveau était endormi.

Image d'illustration.

Image d'illustration.
Image: AFP

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

L'employé qui aurait dû abaisser la barrière du passage à niveau «a bien sûr été arrêté», a indiqué le gouverneur de la province, Yehya Kechk.

Le bilan s'élève à 49 tués - 47 enfants, ainsi que leur chauffeur et son assistant - ainsi que 18 blessés, selon le gouverneur, ce qui en fait un des accidents d'autocar les plus meurtriers dans le monde au cours des cinq dernières années. Une équipe de 45 médecins a été dépêchée sur les lieux.

Peine de mort réclamée

Des membres des familles des enfants ont manifesté près du lieu du drame pour réclamer la peine de mort pour les responsables de cet accident, a rapporté la police.

Le ministre des Transports, Rachad al-Metini, a déclaré «accepter la responsabilité» de cet accident et a présenté sa démission, de même que le chef de l'Autorité des chemins de fer.

Le bus, qui emmenait 60 enfants âgés de 4 à 6 ans pour une sortie organisée par leur crèche, a été heurté à un passage à niveau à Manfalout, environ 350 km au sud du Caire, a précisé la police.

Critique

Des membres des familles des enfants ont manifesté près du lieu du drame pour réclamer la peine de mort pour les responsables de cet accident, a rapporté la police.

Le ministre des Transports, Rachad al-Metini, a déclaré «accepter la responsabilité» de cet accident et a présenté sa démission, de même que le chef de l'Autorité des chemins de fer.

Un correspondant de la télévision publique a fait état de scènes «terrifiantes» sur le lieu de l'accident, avec les corps d'enfants gisant au sol recouverts de sang, avant leur transfert à l'hôpital de Manfalout.

Le président Mohamed Morsi a ordonné au Premier ministre, aux ministres de la Défense et de la Santé et au gouverneur d'Assiout «d'offrir toute l'assistance possible aux familles des victimes».

Commission d'enquête

«En mon nom et au nom de tout le peuple égyptien, je présente mes sincères condoléances aux familles», a dit le président dans une brève allocution télévisée. «Toutes les personnes responsables seront déférées devant la justice», a-t-il poursuivi.

Des militants hostiles au pouvoir à dominante islamiste ont appelé à la démission de l'ensemble du gouvernement mis en place durant l'été.

Les autorités ont annoncé la mise en place d'une commission d'enquête, mais par le passé des mesures similaires ont eu peu de résultats concrets.

L'Egypte connaît régulièrement de graves accidents de transport routier dus notamment à une circulation anarchique sur des routes encombrées et mal entretenues. Le réseau ferré vétuste est aussi sujet à de nombreux accidents. (ats/afp/Reuters/Newsnet)

Créé: 17.11.2012, 18h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Le compte Twitter de la rubrique Monde

Sondage

Accepteriez-vous de tester le vaccin contre Ebola?