Pourquoi la France résiste tant au mariage gay

DécryptageDirecteur du Centre d'étude des mouvements sociaux, Albert Ogien analyse la résistance au mariage pour tous en France, alors que le vote final a lieu ce mardi 23 avril.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Chercheur au Centre national de la recherche scientifique et directeur du Centre d'étude des mouvements sociaux à Paris, Albert Ogien décrypte pour la Tribune de Genève la résistance française à la nouvelle loi qui sera entérinée ce mardi par l'Assemblée nationale.

la Tribune de Genève – Pourquoi est-ce si difficile de faire passer la loi du mariage pour tous en France, alors que des pays traditionnellement encore plus catholiques comme l'Espagne ou le Portugal, l'ont adoptée respectivement en 2005 et en 2010?
Albert Ogien – On l'a oublié, mais le gouvernement de Zapatero a rencontré une vive opposition en Espagne. Cela dit, le contexte temporel est infiniment différent: en Espagne, on était dans la movida, la libération des mœurs. Le contexte économique était au boom immobilier. Tout l'inverse de ce que connaît la France actuellement avec une désindustrialisation endémique et un taux de chômage inquiétant. Les crispations s'expriment dans ce contexte morose. Par ailleurs, le poids du catholicisme dans l'Hexagone et sa volonté de manifester sa puissance explique largement la résistance.

Ce n'est donc pas le fait que la France soit considérée comme irréformable qui explique cette résistance?
Non. La France a, certes, la tradition de descendre dans la rue pour s'exprimer, car contrairement à vous en Suisse, il n'existe pas le canal du référendum populaire. Mais cette fois, c'est différent: pour des réformes sur l'emploi ou les retraites, les gens descendent dans la rue pour dénoncer une régression sociale, la suppression d'un droit. Là, c'est exactement l'inverse: c'est contre l'apparition d'un nouveau droit que cette frange de la population manifeste, contre le progrès social, puisque le mariage pour tous est un symbole de modernité. Il y a une atmosphère de révolte du peuple dans le monde. Cela fait deux ans que la rue est sur le devant de la scène, notamment avec le printemps arabe, la jeunesse espagnole rassemblée à la Puerta del Sol à Madrid, la mobilisation estudiantine au Canada, ou encore les travailleurs grecs. La rue est devenue un acteur du monde politique.

Quel est le profil type de l'opposant au mariage pour tous?
Au début, c'était une population disparate réunie sous des slogans flous et unanimistes (comme «On veut un papa et une maman») qui pouvait réunir un large spectre de gens. Il est intéressant de constater à cet égard que les slogans de Mai 68 ont été repris: «On ne lâche rien», «Le pouvoir est dans la rue». C'est un montage de marketing politique rondement mené. Mais, peu à peu, cela s'étiole. A présent, seul le noyau dur constitué des catholiques subsiste. Il est encore soutenu par les partis de droite. Ils s'opposent au mariage pour les homosexuels comme à l'euthanasie ou à l'avortement qui, pour eux, sont signe d'atteinte irréversible à la civilisation. En observant l'explosion unique en Europe du taux de divorce qu'a connu la France entre les années 80 et 90, j'ai une intuition: ceux qui s'opposent aujourd'hui au mariage pour tous sont des enfants de divorcés. Ils ont souffert de l'éclatement de la cellule familiale et se rallient au slogan «On a besoin d'un papa et d'une maman». (nxp)

Créé: 23.04.2013, 15h08

Galerie Photos

Incidents lors d'un défilé anti-mariage gay à Paris

Incidents lors d'un défilé anti-mariage gay à Paris Des milliers de manifestants ont de nouveau défilé près de l'Assemblée nationale à Paris contre le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux homosexuels, et des incidents ont eu lieu.

Les dérapages des anti

«Vous êtes en train d'assassiner des enfants, c'est scandaleux!» s'est exclamé le député UMP (droite) Philippe Cochet; voici la vidéo:

Le maire de Sète François Commeinhes, du même parti, a, lui, parlé de «gay femelles».

Galerie Photos

Les partisans du mariage gay ripostent

Les partisans du mariage gay ripostent Des milliers de partisans du mariage homosexuel ont manifesté dimanche à Paris, espérant faire contrepoids au défilé massif des opposants il y a deux semaines.

Directeur du Centre d'étude des mouvements sociaux, Albert Ogien a co-écrit, avec Sandra Laugier: «Pourquoi désobéir en démocratie?» publié aux éditions La Découverte.

Articles en relation

Les homosexuels pourront se marier en France

Loi La France reconnaît le mariage des personnes de même sexe. Les députés ont voté mardi un projet de loi. Dans la soirée, plusieurs opposants ont été arrêtés après des manifestations qui ont dégénéré dans la violence. Plus...

Les opposants au mariage gay à nouveau dans la rue

Paris Des dizaines de milliers d'opposants au mariage gay ont manifesté à Paris ce dimanche, deux jours avant l'adoption du texte qui devrait faire de la France le 14e pays au monde à légaliser le mariage homosexuel Plus...

La France devient le 14e pays à instituer le mariage gay

Législation L'Assemblée nationale va entériner mardi la loi sur le «mariage pour tous». La présence policière a été renforcée dans plusieurs quartiers de Paris après des agressions «très probablement homophobes». Plus...

Le Sénat adopte le texte sur le mariage homosexuel

FRANCE Le Sénat français a adopté vendredi par un vote à main levée le projet de loi qui ouvre le mariage et l'adoption aux couples homosexuels. Le projet, déjà approuvé par l'Assemblée, a été voté par tous les groupes de gauche. Plus...

Un «Printemps français» contre le mariage gay

Radicalisation Des débats perturbés, des élus harcelés, les associations de défense des homosexuels prises pour cible: les ultras anti-mariage gay passent à des actions radicales. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.