L'Autriche vote une loi sur l'islam controversée

Dérives sectairesUn texte interdisant les financements étrangers des mosquées est adopté. Or il est perçu comme discriminatoire

Manifestation devant le parlement autrichien.

Manifestation devant le parlement autrichien. Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Un islam d’Autriche», c’est ce que doit permettre la nouvelle loi régissant le statut de la communauté musulmane, votée mercredi par le parlement à Vienne. Le texte interdit notamment les financements étrangers pour les organisations musulmanes, mesure qui provoque un débat public de taille depuis son annonce à l’automne.

«Nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement a passé un texte qui provoque une telle résistance», réagissait mercredi dans la soirée Mihrican Topal du Réseau société civile musulmane (NMZ), une organisation créée en octobre pour lutter contre la proposition jugée discriminante: «Nous réfléchissons à la manière de poursuivre notre action, peut-être devant la Cour constitutionnelle ou la Cour de justice européenne.» L’Union islamique turque Atib et l’association Jeunesse musulmane en Autriche ont, elles aussi, annoncé leur intention de déposer des recours.

Jusqu’à aujourd’hui, les quelque 6,5% de musulmans d’Autriche exerçaient leur culte dans le cadre d’une loi remontant à 1912. La coalition gauche-droite au pouvoir s’était engagée à la moderniser, comme cela avait été fait en 2012 pour le judaïsme. Concrètement, le nouveau texte définit le statut juridique des organisations culturelles, organise la présence de personnel religieux et le respect des interdits alimentaires dans l’armée, les hôpitaux et les prisons. Un cursus de théologie dédié est créé à l’université, les règles concernant les cimetières et les jours fériés sont mises à plat. «Notre loi est un exemple en Europe», revendique le ministre de l’Intégration Sebastian Kurz. Si une partie des musulmans se sent cependant discriminée, c’est que certaines nouvelles restrictions n’ont pas d’équivalent pour les autres confessions. Ainsi les orthodoxes peuvent recevoir des fonds de Russie, les mormons des Etats-Unis… Seules les mosquées doivent justifier la provenance de leur argent. De même, les imams sont tenus d’affirmer le primat des lois autrichiennes sur les préceptes religieux.

Au parlement, les partis d’opposition écologique et libéral n’ont pas voté la loi, en critiquant le fait que le texte véhiculerait une «suspicion généralisée» à l’égard des musulmans. Le parti de droite radicale FPÖ s’est lui aussi exprimé contre la loi, qu’il juge au contraire trop faible pour lutter contre l’islamisme.

Selon le NMZ, là ne résiderait pas le rôle d’une loi-cadre sur une religion. Le texte voté hier, en s’immisçant déjà trop dans l’exercice de la foi islamique, ne respecterait pas la séparation de l’Église et de l’État. Pour Mihrican Topal, «ce ne devrait pas être une loi de sécurité. L’Autriche a beaucoup de capacités pour lutter contre la radicalisation – à laquelle nous nous opposons évidemment – mais cette lutte doit être le domaine du ministère de l’Intérieur ou de l’Éducation.» (TDG)

Créé: 25.02.2015, 21h00

Articles en relation

Le gouvernement Valls veut réorganiser l'islam

France L'Etat va inciter les imams à suivre des formations civiques et civiles dans les universités qui leur offriront en outre des débouchés. Le renforcement de la sécurité des lieux musulmans figure aussi dans le champ d'investigation. Plus...

La Constitution genevoise reconnaît les musulmans

Croyances A Genève, les Églises et l’État sont séparés depuis 1907. L’État est appelé à entretenir des relations avec toutes les communautés religieuses. Plus...

L’Allemagne aura-t-elle son «Front national»?

Politique Le rapprochement avec le mouvement islamophobe Pegida divise le parti anti-euro AfD dont le congrès s’ouvre vendredi à Brême. Plus...

Des musulmans font le carême en solidarité avec les chrétiens

Islam pour la paix Des initiatives se multiplient pour tendre la main aux juifs, aux chrétiens et aux athées. Plus...

Occident en guerre contre l'Islam: Obama dénonce un «mensonge»

Etats-Unis A Washington, le président américain a affirmé que l’idéologie d'un choc des civilisations prônée par les terroristes est erronée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La sécurité n'est plus le souci majeur des Genevois
Plus...