L'artiste Ai Weiwei tourne en dérision sa surveillance

ChineL'artiste contestataire a annoncé mardi avoir installé à son domicile de Pékin quatre caméras reliées à internet, pour dénoncer l'absurdité de la surveillance constante dont il fait l'objet.

Une image tirée d'une des webcams que l'artiste contestataire a installées chez lui.

Une image tirée d'une des webcams que l'artiste contestataire a installées chez lui. Image: weiweicam.com.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Ma vie est placée sous tellement de surveillance et de contrôles, que ce soit mon téléphone, mon ordinateur... Notre bureau a été perquisitionné, j'ai été fouillé, chaque jour je suis filé, il y a des caméras de surveillance en face de chez moi», a déclaré Ai Weiwei.

«Alors je me suis dit, pourquoi pas installer (des caméras) ici afin que les gens puissent voir toutes mes activités», a-t-il poursuivi. «J'espère qu'en face (du côté des autorités, ndlr), on fera également preuve d'une certaine transparence.»

Ai Weiwei avait été détenu dans un lieu inconnu de début avril à fin juin 2011, ce qui avait soulevé une vague d'indignation à travers le monde. Il vit depuis sous surveillance, sans pouvoir quitter Pékin.

Une des webcams tourne au-dessus de son lit, une autre a été placée à son bureau. Leurs images sont consultables à l'adresse http://weiweicam.com.

L'artiste touche-à-tout et dissident, qui ne ménage pas ses critiques contre le Parti communiste chinois, avait annoncé en novembre dernier avoir reçu une mise en demeure de régler au fisc une somme de 15 millions de yuans (1,7 million d'euros).

Grâce à la mobilisation de 30'000 Chinois, il a ensuite pu verser la garantie nécessaire pour interjeter appel de ce redressement, destiné selon lui à le punir de sa trop grande liberté de parole. Les autorités ont finalement accepté de reconsidérer ce redressement et la procédure est en cours. (afp/Newsnet)

(Créé: 03.04.2012, 11h54)

Mots-clés

Articles en relation

«La répression est draconienne en Chine»

Ai Weiwei La corruption «est omniprésente en Chine. Du temps de Mao, la prévarication n’existait pratiquement pas car le risque de se faire prendre était trop important», affirme l'artiste chinois Ai Weiwei qui expose à Paris. Plus...

Des œuvres d'Ai Weiwei mises en vente à Madrid

Foire de l'art Six œuvres de l'artiste dissident chinois, qui vit à Pékin avec interdiction de quitter la ville, ont été mises en vente mercredi à Madrid, au premier jour de la Foire internationale de l'art contemporain (Arco). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'Europe somme la France d'interdire la fessée.
Plus...