L'USS Jimmy Carter, les oreilles de la NSA au fond des mers

Sous-marinLes agences de renseignement anglo-saxonnes ont mis sur pied toute une série d'outils afin d'espionner les pays. Dans la panoplie américaine se trouve un sous-marin nucléaire capable de mettre sous écoute la fibre optique sous-marine.

L'USS Jimmy Carter, spécialisé dans l'interception des télécommunications.

L'USS Jimmy Carter, spécialisé dans l'interception des télécommunications. Image: AP/U.S. Navy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Aucun moyen de communication ne semble à l'abri des oreilles de la National Security Agency (NSA). Les satellites ont très vite fait l'objet d'une surveillance avec le programme Echelon mais la fibre optique sous-marine n'échappe pas non plus à leur surveillance.

Bien entendu, les liaisons transatlantiques font déjà l'objet d'une surveillance des deux côtés de l'Océan, tant de la part des Américains que des Britanniques. Mais les Etats-Unis ont également mis au point un sous-marin nucléaire spécial capable d'intercepter des communications dans des zones plus sensibles.

Unique en son genre

Washington dispose de l'USS Jimmy Carter qui, outre son armement classique, a été aménagé au début des années 2000 pour opérer des écoutes électroniques. Moyennant quand même une enveloppe de 400 millions de dollars et un allongement de 33 mètres.

Lors de son entrée en service en février 2005, le sous-marin aura finalement coûté près d'un milliard de dollars. Il peut désormais intercepter les fibres optiques sous-marines.

Capable de faire sortir des plongeurs

Pour cet objectif, ce sous-marin possède trois trappes sous sa coque qui est construite en deux épaisseurs séparées de plusieurs mètres, capables de s’ouvrir à grande profondeur. Il peut aussi emporter une capsule contenant six hommes, de type sous-marin de poche, et d'un système permettant aux plongeurs équipés de tenues de très grande profondeur de sortir et de revenir une fois leur mission accomplie.

Un enjeu stratégique considérable quand on sait que désormais, près de 90% du trafic internet s'opère par câble contre 10% par satellites. Mais le sous-marin suscite bien des fantasmes, se voyant accuser chaque fois qu'un câble sous-marin est coupé.

(nxp)

Créé: 02.07.2013, 14h30

Articles en relation

Les espions britanniques lisent les emails des Suisses

Surveillance La fibre optique jouit d'une bonne réputation en terme de sécurité. Mais il apparaît que les services britanniques ont intercepté des communications suisses sur des câbles sous-marins reliant l'Europe aux USA. Plus...

Snowden a peu de chances d'avoir l'asile en Suisse

Espionnage L'ancien espion américain aurait déposé des demandes dans 21 pays, dont la Suisse. Il aura beaucoup de peine à trouver refuge au pays du Cervin, selon des spécialistes de l'asile. Plus...

«La NSA cible en priorité les banques suisses»

Espionnage James Bamford, auteur américain expert de la National Security Agency, n'a aucun doute: l'agence a espionné aussi bien l'Union européenne que les banques suisses. Plus...

«Genève est une capitale de l’espionnage»

Sécurité Un ex-agent secret français, en poste à Genève au milieu des années 1990, raconte comment travaillent ici les services de renseignements. L’affaire Snowden ne sera pas la dernière, estime-t-il. Plus...

Snowden demande l’asile à 21 pays, dont la Suisse

Espionnage Edward Snowden, recherché pour espionnage par les USA, a demandé l'asile à 21 pays, dont la Suisse, selon le site internet de WikiLeaks. Obama a de son côté promis des éclaircissements à l'UE. Plus...

Le SSN-23

En acier. Le SSN-23 est le dernier des trois sous-marins de la classe Seawolf. Il est aussi le seul sous-marin à être construit en acier à haute résistance.

Porte-avions. Il a reçu le nom de l'ancien président James Earl Carter, Jr., le seul président des États-Unis à avoir servi dans les sous-marins, alors que la Marine américaine baptise plutôt ses porte-avions avec les noms de présidents (USS Ronald Reagan, USS George H. W. Bush)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.