Tombouctou : «L’Unesco a peut-être manqué d’habileté»

Destruction de biens religieuxLes islamistes qui contrôlent Tombouctou (nord du Mali) depuis trois mois ont poursuivi aujourd’hui la destruction de biens religieux en brisant la porte sacrée d’une mosquée du XVe siècle.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les islamistes qui contrôlent Tombouctou (nord du Mali) depuis trois mois ont poursuivi aujourd’hui la destruction de biens religieux en brisant la porte sacrée d’une mosquée du XVe siècle. Ce week-end, ils ont démoli sept des seize mausolées de saints musulmans de la ville.

Des actions de «représailles», affirme le mouvement armé Ansar Eddine, décidées après la décision de l’Unesco de classer le site sur sa liste du patrimoine mondial en péril. L’agence onusienne a-t-elle eu tort d’intervenir dans le conflit ultra-sensible du nord du Mali ? Trois questions à Roland Marchal, chargé de recherche au CNRS et spécialiste de l’islam africain.

L’Unesco aurait-elle mieux fait de ne pas intervenir dans ce dossier sensible?

L’Unesco n’est pas une organisation poltitique, elle suit ses propres mandats, d’ordre culturel. Mais c’est vrai que dans un moment de crispation, mettre l’accent sur la préservation des mausolées n’était peut-être pas la méthode la plus habile pour protéger ces sites.

Le salafisme ou le wahhâbisme, dont se réclament les mouvements islamistes du nord du Mali, préconisent-ils la destruction des vestiges de l’islam soufiste ?

- Non. Ces doctrines prônent un rapport direct du croyant à Dieu, en critiquant les intermédiaires. Même la figure du prophète n’y est pas centrale. Donc a fortiori celle de tous les saints qui se sont construits à l’intérieur du soufisme. Mais la plupart des Etats qui se réclament du wahhâbisme interdisent de telles destructions. Les destructions de Tombouctou rappellent celles des bouddhas géants de Bamiyan en Afghanistan par les talibans…

Oui, dans les deux cas, ces destructions reflètent une radicalisation des mouvements intégristes. C’est seulement après s’être isolés sur le plan diplomatique et après avoir rompu avec les Etats-Unis que les talibans décident la destruction des monuments bouddhistes, en 2001. (TDG)

(Créé: 02.07.2012, 15h33)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.