Regroupement familial, carton jaune pour l'UE

Droits humainsLe Conseil de l'Europe constate et condamne le durcissement des conditions du regroupement familial pour les réfugiés.

Image prétexte - un cmp de réfugiés, en Grèce.

Image prétexte - un cmp de réfugiés, en Grèce. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, Nils Muiznieks, demande aux Etats européens qui ont durci leur politique de regroupement familial de «revoir leurs procédures» pour proposer aux réfugiés une perspective d'intégration effective, dans un rapport publié lundi.

Danemark, Suède, Allemagne, Autriche, Finlande... le défenseur des droits de l'Homme constate que de nombreux Etats ont fortement restreint, depuis 2015, le droit au regroupement familial dans le contexte de la crise des migrants.

Le Danemark a créé pour les demandeurs un «statut de protection temporaire» assorti d'une période d'attente de 3 ans pour bénéficier d'un regroupement, et l'Allemagne un droit de «protection subsidiaire», qui oblige les demandeurs à attendre 2 ans avant de faire venir leur famille.

Dans un rapport de 56 pages intitulé «Réaliser le droit au regroupement familial des réfugiés en Europe», Nils Muiznieks «appelle les Etats européens à respecter leurs devoirs en matière de droits de l'Homme et d'assurer l'efficacité pratique du droit au regroupement familial des réfugiés et des bénéficiaires de la protection internationale».

Intégration

Rappelant le «lien étroit qui existe entre regroupement familial et intégration des réfugiés», le commissaire «recommande qu'un certain nombre d'Etats européens revoient leurs lois, leurs procédures et leurs pratiques, de façon prompte et effective».

Nils Muiznieks, dont le rapport fait suite à une série de 16 visites dans des Etats européens, dresse une liste de 36 recommandations.

Il demande de «renforcer» les intérêts des enfants et préconise «d'éviter la séparation des familles», en autorisant les parents à «se réunir quand un mineur isolé est le premier membre de la famille arrivant dans un pays d'accueil».

Mineurs isolés

Il suggère aussi de proroger la protection des mineurs isolés au-delà de leur 18e anniversaire.

«Les périodes d'attente pour le regroupement familial de réfugiés ne doivent pas interférer avec le droit à la vie familiale», rappelle Nils Muiznieks, pour qui «des périodes d'attente de plus d'un an sont inappropriées».

«Comment pouvez-vous commencer une nouvelle vie, quand vous êtes isolés et loin des personnes que vous aimez ?», s'est interrogé le commissaire letton lors d'une présentation de son rapport à la presse, soulignant les besoins de «lieux d'accueil sûrs et légaux pour les familles arrivant en Europe».

Il admet qu'une révision des procédures puisse «ne pas sembler très opportune à court terme», mais espère que les politiques, les défenseurs des droits de l'Homme et les législateurs vont examiner la question. (afp/nxp)

Créé: 19.06.2017, 02h19

Articles en relation

Demandes d'asile: Berlin va revoir sa copie

Asile Suite au scandale de l'officier qui s'est fait passer pour un réfugié syrien, l'Allemagne va réexaminer près de 100'000 dossiers. Plus...

Un «faux réfugié» aurait projeté un attentat

France Un soldat allemand basé près de Strasbourg, qui se faisait passer pour un réfugié syrien, a été arrêté. L'homme est soupçonné de projet d'attentat raciste. Plus...

Agression sauvage contre un demandeur d'asile

Londres Un jeune réfugié iranien a été agressé par une vingtaine de personnes près d'un pub à Londres. Son état est grave. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...