La Une | Mercredi 23 avril 2014 | Dernière mise à jour 22:45
Présidentielle française

Qui a le plus menti lors du débat télévisé?

Par Sandrine Perroud. Mis à jour le 03.05.2012 36 Commentaires

Les sites d'info se sont évertués à vérifier scrupuleusement les chiffres et les déclarations présentés comme inexacts mercredi soir par l'un ou l'autre finaliste. Résultat: Sarkozy a été le plus menteur des deux.

Nicolas Sarkozy affiche un nombre d'erreurs supérieur à son rival socialiste.

Nicolas Sarkozy affiche un nombre d'erreurs supérieur à son rival socialiste.
Image: AFP

Galerie Photos

Le débat présidentiel en dessins

Le débat présidentiel en dessins
Les caricaturistes n'ont pas manqué jeudi de brocarder le débat télévisé de l'entre deux-tours.

Galerie Photos

Les images du débat télévisé entre Hollande et Sarkozy

Les images du débat télévisé entre Hollande et Sarkozy
Le débat télévisé entre les deux candidats à la présidentielle a réuni près de 18 millions de téléspectateurs.

Articles en relation

Partager & Commenter

Nombre de chômeurs, âge de la centrale de Fessenheim, suppression de l’impôt sur la fortune… Plusieurs faits, chiffres et accusations ont fusé mercredi soir à la télévision entre les deux candidats à la présidentielle française. A plusieurs reprises, les adversaires ont contesté les chiffres avancés par leur challenger. Alors, qui dit vrai?

«Les journalistes pourront vérifier mes chiffres», avait prévenu François Hollande. C’est chose faite depuis jeudi, grâce au travail de fourmi de nombreux sites d’informations français et du Veritometre (@Veritometre sur Twitter), en partenariat avec iTélé et le site Owni. Synthèse des sujets qui ont suscité la controverse entre les candidats.

Dette, chômage, pouvoir d'achat, etc.

Sur la dette publique, les deux candidats ont raison. Leur calcul n'était simplement pas basé sur le même référent. Pour François Hollande, la dette a augmenté de 600 milliards depuis 2007, ceci, s’il l'on prend en compte les prévisions annoncées pour 2012 et la date que l'on choisi comme point de départ. La dette de la France a donc augmenté de 500 milliards, comme le cite le président-candidat, s’il on ne tient pas compte de l'entier du quinquennat. Au final, la vérité est plutôt du côté du président candidat, même s'il a surévalué l'erreur de son adversaire.

Même problème sur le chômage. Hollande citait les chiffres des inscriptions au Pôle emploi, alors que Sarkozy citait, lui, les chiffres du Bureau international du travail qui comptabilisent 400'000 chômeurs de plus que ceux de Hollande.

Les candidats ont également croisé le fer sur les chiffres du commerce extérieur. Là, Hollande se trompe en ne citant pas toute la vérité. Pour lui, Lionel Jospin a laissé des comptes extérieurs équilibrés en 2002 alors que la France affiche aujourd'hui une dette de 70 milliards. Sarkozy lui rétorque justement que le commerce extérieur était déficitaire entre 2000 et 2001. Il est en revanche correct que Lionel Jospin a laissé des comptes équilibrés en 2002.

Résultat: match nul.

Immigration

L’immigration légale se monte à 200'000 personnes en moyenne par année, cite François Hollande, disant qu'elle s'élevait à 150'000 sous l'ère Jospin. Nicolas Sarkozy conteste ces chiffres, mais se fourvoie dans les justifications, parlant de pic migratoire sous Jospin, alors qu'il a plutôt eu lieu lorsqu'il était lui-même ministre de l'Intérieur de Chirac en 2003.

Nicolas Sarkozy s’était bien prononcé pour le droit de vote des étrangers au niveau municipal, même s’il l’a nié mercredi soir.

Résultat: +1 pour Hollande -1 pour Sarkozy

Mensonges

Nicolas Sarkozy a bel et bien participé à une récolte de fond à l’hôtel Bristol de Paris en 2009, comme l'a prouvé une photo diffusée par les sites d'informations français jeudi. Le président candidat a pourtant vivement démenti ces affirmations lors du débat.

Le parti de Silvio Berlusconi appartient au même organisme européen que celui de l’UMP, le Parti populaire européen (PPE). Une réalité là aussi esquivée par Nicolas Sarkozy.

«Il n’y a jamais eu de violences sous mon quinquennat», a souligné Nicolas Sarkozy: C’est oublier les émeutes de la banlieue de Villiers-le-Bel en novembre 2007, après la mort accidentelle de deux jeunes. En juillet 2010, d’autres heurts avaient éclaté à Grenoble.

Contrairement à ce qu’a affirmé Nicolas Sarkozy, les syndicats allemands peuvent appeler à voter en faveur d’un parti ou d’un candidat, comme l'a contredit François Hollande.

François Hollande a nié avoir demandé la fermeture des centres de rétention: il l’avait toutefois demandé qu’ils deviennent l’exception et que les mineurs et leur famille n’y soient plus placés.

Résultat: -4 points pour Nicolas Sarkozy, -1 point pour François Hollande

Impôt sur la fortune

Erreur de Hollande. Michel Rocard est l’inventeur du bouclier fiscal en 1988 (limitation de l’impôt sur le revenu à 85% du revenu et réduction de l’impôt sur la fortune), et non Sarkozy, qui en reste toutefois le réalisateur. En dépit des démentis de Nicolas Sarkozy, le bouclier fiscal a bel et bien fait toucher de l’argent du Trésor Public aux grandes fortunes. Liliane Bettencourt aurait ainsi encaissé un chèque de 30 millions d’euros depuis son introduction. Hollande s'est trompé en affirmant que la France avait supprimé l’impôt sur la fortune sous Sarkozy. Ce dernier l'a toutefois allégé de 2 milliards.

Résultat: match nul.

Nucléaire et énergies renouvelables

La centrale atomique de Fessenheim a été citée par les candidats qui lui donnent entre 30 et 40 ans: elle en a 35 ans.

Résultat: match nul

Au final, on remarque donc que le candidat de l'UMP est celui qui a le plus eu recours au mensonge lors du débat télévisé. Certains sites ont minutieusement vérifié l'ensemble des chiffres et mesures citées. Là aussi, le président sortant est celui qui s'est le plus trompé dans ses calculs et notes.

Les sources: Le Huffington Post, atlantico, Rue 89, Les Échos, owni, Le Monde, (Newsnet)

Créé: 03.05.2012, 20h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

36 Commentaires

ras le-bol

04.05.2012, 16:39 Heures
Signaler un abus 25 Recommandation 0

Et bien vivement qu'on suive avec assiduité le mandat de Monsieur Hollande. J'espère que les journalistes auront le même plaisir à casser du Président durant ces 5 prochaines années . L'imbécilité de cette élection c'est que les français ne votent par pour un candidat ou un programme mais contre Sarkosy. Bonne chance à eux avec un FH qui n'a même jamais exercé de fonction gouvernementale ... Répondre


rira bien qui rira le dernier

04.05.2012, 17:26 Heures
Signaler un abus 16 Recommandation 0

Qu'a fait Nicolas Sarkozy pour que les médias l'accablent de tous les maux depuis maintenant 4 ans ? C'est parce qu'il ne plaît pas aux intellos-bobos-technocrates qui ne savent pas comment fonctionne l'économie privée ? Répondre



Le compte Twitter de la rubrique Monde