La Une | Samedi 19 avril 2014 | Dernière mise à jour 23:07
Philippines

Plus de 700 morts après le passage du typhon

Mis à jour le 11.12.2012

Le bilan du typhon Bopha ne cesse de s'alourdir aux Philippines alors que des centaines de personnes sont toujours portées disparues.

1/16 Des victimes du typhon demandent de l'aide, via des donations.
Image: Reuters

   

Google Map

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le bilan des décès causés par Bopha, le typhon le plus puissant à avoir touché les Philippines cette année, dépasse désormais les 700 morts, ont indiqué mardi les autorités. Elles précisent que des centaines de personnes, notamment des pêcheurs, sont toujours portées disparues.

Bopha, qui a traversé le sud de l'archipel dans la nuit de mardi à mercredi, la semaine dernière, a fait au moins 714 morts, la plupart sur l'île de Mindanao, selon le Bureau de la sécurité civile. Le nombre des disparus est de 880, a-t-il ajouté. Plusieurs disparus pourraient figurer parmi les 257 corps récupérés mais non identifiés.

Les 880 disparus comprennent également 313 pêcheurs partis en mer avant le typhon et qui ne sont pas revenus, depuis General Santos, le principal port de pêche au thon du pays.

Quelque 115'000 logements ont été détruits et plus de 116'000 personnes se trouvaient encore mardi dans des refuges, des bâtiments publics pour la plupart, où ils pourraient devoir rester des mois avant la construction de nouvelles maisons.

L'ONU a lancé lundi un appel à l'aide internationale, dont elle espère 65 millions de dollars pour aider les rescapés.

Bopha est le typhon le plus meurtrier à frapper les Philippines depuis Washi, qui avait causé la mort de 1200 personnes en décembre 2011, notamment dans le nord de Mindanao. (afp/Newsnet)

Créé: 11.12.2012, 07h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Le compte Twitter de la rubrique Monde

L'actualité croquée par Herrmann