Michel Sapin veut rassurer le Mercosur

Libre-échange«La France n'est pas un obstacle» aux négociations commerciales entre l'UE et le Mercosur, a assuré samedi le ministre français.

«La France souhaite vraiment qu'on avance, et nous le souhaitons aussi par rapport à un problème plus global», a affirmé le ministre français de l'Economie, en référence aux velléités protectionnistes du président des Etats-Unis Donald Trump. (Samedi 1er avril 2017)

«La France souhaite vraiment qu'on avance, et nous le souhaitons aussi par rapport à un problème plus global», a affirmé le ministre français de l'Economie, en référence aux velléités protectionnistes du président des Etats-Unis Donald Trump. (Samedi 1er avril 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le ministre français de l'Economie Michel Sapin, en déplacement au Brésil, a assuré samedi que «la France (n'était) pas un obstacle» aux négociations commerciales entre l'Union européenne et le Mercosur, qu'il a souhaité voir avancer malgré les difficultés.

«Le message que je fais passer c'est que la France n'est pas un obstacle», a déclaré le ministre lors d'une rencontre avec des journalistes, dans le cadre d'une tournée en Amérique latine qui l'a mené à Buenos Aires, Brasilia et Sao Paulo de jeudi à samedi.

«Je sais qu'ici, souvent on dit que la France est un des pays qui fait obstacle au bon déroulement de ces négociations, compte tenu de l'importance du secteur agricole, mais (...) le Brésil et l'Argentine sont des pays qui avaient l'habitude d'être très fermés aussi sur eux-mêmes, y compris dans le domaine industriel», a-t-il dit.

Les négociations entre l'UE et le marché commun sud-américain (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) ont repris la semaine dernière à Buenos Aires avec un round technique «qui s'est bien passé», a assuré Michel Sapin même s'il a reconnu que ce sont «des négociations difficiles».

Réticences des lobbys

Les discussions, lancées en 2004, sont notamment freinées par les réticences de lobbys agroalimentaires européens, qui espèrent limiter l'entrée de viandes sud-américaines. La Commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, s'est toutefois dite confiante, récemment, dans la signature d'un accord de libre-échange cette année.

«La France souhaite vraiment qu'on avance, et nous le souhaitons aussi par rapport à un problème plus global», a affirmé le ministre, en référence aux velléités protectionnistes du président des Etats-Unis Donald Trump.

«Dans un moment où la plus grande économie (du monde) a des mots, des attitudes de repli sur soi, d'isolationnisme, je pense que le reste du monde a intérêt à montrer que le dialogue est utile, que l'ouverture est utile : ça peut être la meilleure réponse à l'administration américaine», a-t-il estimé.

En Argentine, Michel Sapin a notamment annoncé la réouverture par l'Agence française de développement (AFD) d'un bureau local pour financer des projets de développement dans les transports et l'environnement. A Brasilia vendredi, il a signé un accord pour renforcer la coopération entre les deux pays en matière d'infrastructures via les partenariats public-privé (PPP). (afp/nxp)

Créé: 01.04.2017, 23h35

Articles en relation

Le Venezuela est suspendu du Mercosur

Libre-échange Le Venezuela est accusé de n'avoir pas adapté sa législation à la charte du marché commun sud-américain. Plus...

Brexit: régler le divorce avant de parler d'avenir

UE-Royaume-Uni A Malte, Donald Tusk fixe les priorités politiques de l'Union européenne, ainsi que sa vision du tempo des négociations post-Brexit. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Macron vainqueur
Plus...