Le tiercé gagnant pour la présidentielle française

AnalyseLes Français vont voter en majorité à droite. Mais le premier tour sera disputé entre Fillon, Macron, Le Pen et Mélenchon. Revue des chances de chacun.

De gauche à droite, François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Benoît Hamon.

De gauche à droite, François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Benoît Hamon. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le premier tour de la présidentielle française devrait se jouer entre trois candidats. Aujourd’hui, les deux favoris, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, sont sur une courbe descendante depuis une semaine, tandis que les deux challengers François Fillon et Jean-Luc Mélenchon sont, eux, sur une pente ascendante sur la même période. Ces dynamiques de vote comptent autant que leurs scores dans les sondages. Quand les quatre courbes vont-elles se croiser? La réponse à cette question déterminera largement le résultat du premier tour.

Dans la dernière enquête Cevipof (le Centre d’études de la vie politique française à Sciences Po), celle qui est réalisée sur l’échantillon le plus important de tous les sondages d’intention de vote (plus de 10 000 quand les autres enquêtes interrogent 1000 personnes), la marge d’erreur est de 1% en plus ou en moins (au lieu de 3% pour les autres enquêtes). Ce qui situe Marine Le Pen entre 21,5 et 23,5% et Emmanuel Macron entre 22 et 24%. François Fillon serait entre 18,5 et 20,5%: il pourrait donc, à 1% près, ravir la seconde place à la candidate du FN et, à 1,5%, celle de Macron, si les deux favoris sont à leur étiage le jour du vote. Jean-Luc Mélenchon se situe entre 18 et 20%. Il est donc en situation, à 0,5% près, de passer devant Fillon et peut ravir, s’il gagne 1,5 point, une place au duo de tête. Or, en quelques jours, les intentions de vote peuvent varier facilement de 1 à 2 points. D’autant qu’un quart de l’électorat est encore indécis.

François Fillon peut-il être élu? Oui. Dans la logique de la Ve République, d’autant plus forte que le quinquennat du socialiste François Hollande n’a pas convaincu grand monde, l’alternance est le mouvement «naturel» de l’élection présidentielle. Elle fut seulement contredite après des périodes de cohabitation entre un président d’un camp et un premier ministre de l’autre. De plus, le candidat des Républicains a finalement réussi à réunir son camp lors de la dernière semaine de campagne, jugée convaincante, après des semaines de défense maladroite sur le terrain des affaires qui ont largement écorné son image. Le vieillissement de la population française et la plus faible participation au scrutin des jeunes par rapport aux personnes âgées favorisent aussi ce candidat. De plus, en France, les affaires n’ont pas toujours l’effet de disqualification qu’elles ont dans bon nombre de pays d’Europe.

Emmanuel Macron peut-il être élu? Oui. Les élections françaises se jouent au centre. Et le mécanisme des primaires a fait émerger, à droite comme à gauche, les candidats les plus radicaux de leurs camps. Attrape-tout, Macron incarne à la fois la continuité du quinquennat de Hollande, ce qui ne le favorise pas, mais aussi le désir profond de renouvellement de la classe politique exprimé par les Français, puisque son mouvement est essentiellement composé de personnalités de la société civile qui formeront d’ailleurs la moitié des candidats d’En Marche! aux législatives. Enfin, il peut bénéficier d’un réflexe de vote utile à gauche au premier tour. Et encore plus au second, s’il est opposé à Marine Le Pen, et même à François Fillon, qu’une grande partie des électeurs de gauche détestent, par son positionnement réactionnaire sur les questions sociétales et en raison des affaires.

Marine Le Pen peut-elle être élue? Peut-être. Tous les sondages la donnent perdante au second tour, quel que soit son adversaire. Cependant, il n’est pas impossible qu’en cas de second tour Fillon-Le Pen, un tiers de l’électorat de gauche vote blanc ou s’abstienne, voter Fillon étant pour lui presque aussi inimaginable que de voter FN. C’est ce qu’on appelle l’abstention différenciée, étayée par de savants calculs par Serge Galam, un physicien directeur de recherche au CNRS. Au premier tour, si l’abstention se situe, comme annoncé, au niveau de 2002, autour de 28%, cela favorisera la candidate du FN, dont l’électorat est un des plus mobilisés. Elle pourrait donc faire un score plus important d’exprimés qu’affichaient les sondages cette semaine.

Jean-Luc Mélenchon peut-il être élu? Peut-être. Ce serait un événement. D’abord parce que sociologiquement, la France est aujourd’hui à droite. Et que le vote «communiste» ou de la gauche radicale n’a pas dépassé les 20% en France depuis les années 70-80. De plus, l’électorat ouvrier, qui faisait le cœur de l’électorat communiste, est en bonne partie passé du côté du FN. Cependant, Mélenchon incarne le «dégagisme» qui a marqué cette campagne. On lui doit d’ailleurs la paternité du néologisme. Il séduit aussi les électeurs déçus du Hollandisme à gauche et a siphonné une partie des voix de Benoît Hamon, ces dernières semaines.

Benoît Hamon peut-il être élu? Non. Avec 7 à 9% des intentions de vote dans l’enquête Cevipof, il est trop loin de ses concurrents pour espérer les rattraper en quelques jours. Le candidat du Parti socialiste paie à la fois le quinquennat de Hollande et les divisions du PS à son égard. Une partie des socialistes lui fait payer son leadership de la fronde. Les autres électeurs du peuple de gauche ont considéré que le vote Hamon n’était pas utile, estimant qu’il avait peu de chances d’être présent au second tour. Ils se sont donc reportés sur les candidatures Mélenchon ou Macron.

(TDG)

Créé: 20.04.2017, 15h12

Reportage au QG de François Fillon

Reportage au QG d’Emmanuel Macron

Reportage au QG de Marine Le Pen

Reportage au QG de Jean-Luc Mélenchon

Articles en relation

Macron serait devant Le Pen au premier tour

Présidentielle française Selon un sondage, c'est le candidat de En marche! qui dominerait le premier tour, devant la présidente du Front national. Plus...

Clips de campagne? Vu de Suisse, Fillon et Le Pen s'en tirent le mieux

Présidentielle La télévision française diffuse les clips des candidats. Qui s’en tire le mieux avec cet exercice d’un autre âge? Regards de Suisse et de pros. Plus...

Fillon fait du pied aux Français de Suisse

Présidentielle Le candidat des Républicains demande aux Français résidant l'étranger de se mobiliser à quelques jours du premier tour. Plus...

Ce que dit le style des spots de campagne des candidats

Présidentielle française Les onze clips des candidats à la présidentielle sont désormais visibles à la télévision et sur internet. Revue des images. Plus...

«La campagne est partie en vrille par la bêtise de Fillon lui-même»

Présidentielle Tous les mardis, les coursiers de ministères viennent chercher le célèbre journal en primeur. En 2017, «le Canard enchaîné» a marqué la campagne en dévoilant l’autre Fillon. Confidence et reportage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Macron vainqueur
Plus...