Le commerce du pangolin est interdit

Afrique du SudCe mammifère menacé d'extinction et très prisé des gourmets est désormais protégé.

Le pangolin est une proie facile pour les braconniers.

Le pangolin est une proie facile pour les braconniers. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le commerce international de toutes les espèces de pangolin a été interdit mercredi par un vote de la Convention internationale sur le commerce d'espèces sauvages menacées d'extinction (Cites) à Johannesburg.

«Le comité accepte que tous les pangolins - africains et asiatiques - soient inscrits à l'annexe I» qui interdit le commerce des espèces menacées, indique mercredi le compte twitter officiel de la Cites.

Jusqu'à présent, le commerce des huit espèces connues de ce mammifère insectivore à écailles qui vit en Afrique et en Asie du sud-est était légal mais réglementé.

«C'est une immense victoire et une rare bonne nouvelle pour l'une des espèces les plus menacées au monde», s'est réjouie Ginette Hemley, la chef de la délégation de l'organisation mondiale de protection de la nature WWF.

«Cela met fin aux questions autour de la légalité du commerce, cela va rendre le trafic des criminels plus difficile», a-t-elle poursuivi en appelant les 182 Etats membres de la convention à «faire appliquer rapidement la décision».

Bon à manger

La chair délicate, mais aussi les os et les organes du pangolin sont très prisés des gourmets chinois et vietnamiens notamment. Des guérisseurs prêtent aussi à ses écailles en kératine - la même matière que la corne de rhinocéros - des vertus thérapeutiques.

Dans la culture traditionnelle africaine, il est également connu pour éloigner le mauvais oeil.

Pesant moins de 20 kilos, le pangolin qui se roule en boule quand il est menacé est une proie facile pour les braconniers. L'élevage de ces mammifères est en outre très difficile, ce qui renforce le braconnage. (ats/nxp)

Créé: 28.09.2016, 17h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La sécurité n'est plus le souci majeur des Genevois
Plus...