«La situation au Pakistan est très inquiétante»

Attentat à PeshawarPour les experts américains, l’attaque barbare des talibans contre l’école de Peshawar laisse craindre le pire.

Les neufs talibans responsables de la pire attaque terroriste de l’histoire de ce pays ont été abattus par la police après six heures d’affrontements. Les assaillants ont tué 145?personnes, dont plus de 130 enfants, pour la plupart âgés de 12 ?à? 16?ans.?

Les neufs talibans responsables de la pire attaque terroriste de l’histoire de ce pays ont été abattus par la police après six heures d’affrontements. Les assaillants ont tué 145?personnes, dont plus de 130 enfants, pour la plupart âgés de 12 ?à? 16?ans.? Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La barbarie de l’attaque des talibans pakistanais contre l’école de Peshawar interpelle les experts américains, mais ne les surprend pas. «Ils ont déjà attaqué des écoles et ils ont déjà mené des opérations qui ont fait beaucoup de victimes», analyse Michael Kugelman, expert sur le Pakistan au Wilson Center à Washington. «Ils sont barbares et aiment s’en vanter sur les réseaux sociaux comme le groupe Etat islamique (Daech). Mais c’est la première fois que les talibans pakistanais lancent un assaut contre une école qui fait autant de morts.»

Abdulkader Sinno, professeur associé de sciences politiques à l’Université d’Indiana, voit dans cette attaque un «acte de vengeance» contre l’armée pakistanaise pour sa récente opération militaire dans le Waziristan du Nord, une région frontalière avec l’Afghanistan. «Le Pakistan joue un jeu compliqué avec les talibans pakistanais, les talibans afghans et les Etats-Unis, explique-t-il. Il soutient les talibans afghans qui représentent ses intérêts en Afghanistan, mais combat les talibans pakistanais qui sont un groupe complexe au sein duquel les différentes tribus jouissent de beaucoup d’autonomie. Les Pakistanais pensent aussi que les Américains aident les talibans pakistanais parce qu’ils ne les combattent pas en Afghanistan.»

Gerald Hyman, expert au Center for Strategic and International Studies à Washington, souligne pour sa part que le Pakistan a changé de stratégie contre les talibans ces deux dernières années. «La récente opération dans le Waziristan du Nord démontre que l’armée pakistanaise a décidé d’avoir une approche plus agressive contre les talibans pakistanais, explique-t-il. Elle a en revanche annoncé qu’elle lancerait l’assaut, ce qui a permis à de nombreux militants de se réfugier en Afghanistan.»

Pour Michael Kugelman, l’armée pakistanaise joue «un jeu dangereux». «Elle s’attaque à des groupes comme les talibans qui menacent la stabilité de l’Etat pakistanais, glisse-t-il. Mais elle ne fait rien contre les entités très dangereuses qui ne posent pas un risque direct comme les talibans afghans, le réseau Haqqani ou encore le Lashkar-e-Taiba qui avait lancé les attentats à Bombay en 2008. La situation au Pakistan est très inquiétante.»

Abdulkader Sinno estime que les talibans pakistanais sont «affaiblis» par l’opération au Waziristan du Nord, «mais pas finis». Dans ce contexte, les attaques de drones américains au Pakistan sont à «double tranchant», selon lui. «Elles ont permis de tuer des leaders talibans, mais elles ont aussi causé la mort de beaucoup de civils et ont incité de nombreux Pakistanais à soutenir ceux qui combattent les Américains.» (TDG)

Créé: 16.12.2014, 22h04

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La sécurité n'est plus le souci majeur des Genevois
Plus...