La Une | Samedi 1 novembre 2014 | Dernière mise à jour 03:57
Débats

La réunion sur le nucléaire iranien a débuté à Genève

Mis à jour le 15.10.2013

L'Iran et les grandes puissances ont commencé, au Palais des Nations à Genève, les négociations sur le programme nucléaire controversé de Téhéran interrompues depuis avril dernier.

La cheffe de la diplomation européenne Catherine Ashton et le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.


Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La rencontre entre l'Union européenne, les Six et l'Iran sur le dossier nucléaire a commencé mardi à Genève. Les délégations sont arrivées les unes après les autres au Palais des Nations.

La presse n'a pas été admise sur les lieux de la réunion, l'accès à la partie du bâtiment abritant les discussions, la salle du Conseil, étant interdit. Un centre de presse est installé au Centre international de conférences, à 300 mètres du Palais.

La cheffe de la diplomatie européenne Catherine Ashton préside la rencontre avec le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif en présence des directeurs politiques ou vice-ministres des ministères des Affaires étrangères de six pays, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Chine) plus l'Allemagne.

Lors de la séance d'ouverture, Mohammad Javad Zarif doit présenter un plan pour sortir les discussions de l'impasse à la suite de l'élection en juin du président Hassan Rohani.

Optimisme prudent

A son arrivée à Genève lundi soir, la responsable de la diplomatie européenne Catherine Ashton a exprimé son «optimisme prudent» en même temps que sa détermination. Elle a espéré des discussions «très productives» pendant deux jours pour explorer les propositions que les deux parties ont mis sur la table et les nouvelles idées de l'Iran.

«J'espère qu'il sera possible de vraiment aller dans les détails et d'explorer toutes les options», a affirmé Catherine Ashton, qui a dîné lundi soir avec le ministre iranien des Affaires étrangères. (ats/Newsnet)

Créé: 15.10.2013, 07h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Le compte Twitter de la rubrique Monde

Sondage

Les Etats-Unis ont-ils raison de poursuivre Polanski en justice pour des faits remontant à 1977?