La Une | Samedi 1 novembre 2014 | Dernière mise à jour 10:52
France

François Hollande prend officiellement ses fonctions

Mis à jour le 15.05.2012 34 Commentaires

En France, le nouveau Président de la République est entré en fonction mardi matin. «Le pays a besoin de réconciliation, de rassemblement, c’est le rôle du président de la République d’y contribuer», a-t-il déclaré.

1/30 François Hollande arrive aux Jardins des Tuileries.
Image: AFP

   

Articles en relation

Partager & Commenter

Le socialiste François Hollande a pris officiellement mardi ses fonctions de président de la République en promettant de «rassembler» les Français, lors d’une journée forte en symboles. Elle devait être encore marquée par le déplacement du nouveau chef de l’Etat à Berlin.

«A compter de ce jour, vous incarnez la France», a proclamé le président du Conseil constitutionnel. Élu le 6 mai avec 51,6% des suffrages, François Hollande, 57 ans, est devenu le septième président de la Ve République, qui restera cinq ans à la tête d’une des principales puissances mondiales. Et le premier socialiste à s’installer à l’Elysée depuis 17 ans.

A peine investi, M. Hollande a voulu adresser un «message de confiance» aux Français. «Le pays a besoin de réconciliation, de rassemblement, c’est le rôle du président de la République d’y contribuer, faire vivre ensemble tous les Français sans distinction (...) autour des mêmes valeurs, celles de la République, tel est mon impérieux devoir», a-t-il dit en promettant «simplicité et dignité» à la tête de l’Etat.

Selon un protocole minutieux, M. Hollande était arrivé à 10 heures au palais de l’Elysée, accueilli dans la cour d’honneur par son prédécesseur et rival malheureux à la présidentielle Nicolas Sarkozy. Après une poignée de mains, les deux hommes se sont isolés pour la passation de pouvoir au cours de laquelle le sortant a remis à l’élu les codes nucléaires.

Sobriété

Puis sous les applaudissements du personnel et cinq ans après y être entré triomphalement, Nicolas Sarkozy a foulé le tapis rouge dans le sens inverse, main dans la main avec son épouse Carla Bruni, avant de quitter l’Elysée en voiture en faisant le geste de l’au-revoir.

François Hollande qui prône l’idée d’une «présidence normale» avait souhaité une cérémonie d’investiture «sobre» pour marquer le début de son quinquennat qui s’ouvre sous le sceau de la crise et du chômage et pour lequel il sait qu’il n’aura pas d’état de grâce.

L’événement était organisé sans la présence de ses quatre enfants ni ceux de sa compagne, la journaliste Valérie Trierweiler, en rupture avec l’image de famille recomposée qu’avait montrée Nicolas Sarkozy en 2007. Et il n’avait convié qu’une trentaine d’invités personnels.

Marseillaise, honneurs militaires et coups de canon. Le nouveau chef de l’Etat a continué de suivre la tradition, avant de remonter, sous une pluie battante, l’avenue des Champs-Elysées jusqu’à l’Arc de Triomphe pour raviver la flamme du tombeau du soldat inconnu.

Voiture hybride

Mais nouveauté, il a fait ce déplacement en voiture hybride, une Citroën décapotable, suivi par la Garde républicaine à cheval. Il s’est aussi livré à son premier bain de foule de président en exercice.

Pour marquer ses priorités - éducation et intégration - à l’orée de son mandat, François Hollande tenait aussi à rendre hommage à deux figures de l’histoire française: Jules ferry, père de l’école laïque, gratuite et obligatoire, et Marie Curie, née en Pologne et devenue double prix Nobel français de physique et de chimie.

Et pour fêter l’événement avec ses amis et la foule de Parisiens conviés par leur maire socialiste Bertrand Delanoë, c’est à l’Hôtel de Ville de la capitale qu’il achèvera les cérémonies d’entrée en fonctions.

Premier ministre

Rites et symboles accomplis, le nouveau chef de l’Etat, qui a passé 11 ans à la tête du PS mais n’a jamais exercé de fonction ministérielle, devait entrer tout de suite dans le vif du sujet.

Son premier acte sera de nommer son premier ministre dont le nom devait être dévoilé mardi après-midi. Selon un ami du président, ce poste devrait revenir à l’un de ses proches, Jean-Marc Ayrault, chef des députés socialistes. La composition du gouvernement sera connue mercredi soir pour un premier conseil des ministres qui pourrait avoir lieu dès le lendemain.

Le deuxième acte de chef de l’Etat de M. Hollande sera de s’envoler dans l’après-midi vers Berlin pour une première prise de contact avec la chancelière allemande Angela Merkel, qui avait soutenu son rival Sarkozy pendant la campagne. Dans son discours d’investiture François Hollande a souhaité «ouvrir une voie nouvelle en Europe». (afp/Newsnet)

Créé: 15.05.2012, 12h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

34 Commentaires

TNT TNT

15.05.2012, 13:38 Heures
Signaler un abus 10 Recommandation 0

trop fort le Sarko !il est parti sous le soleil et 1h plus tard il fait tomber une averse d'enfer sur hollande qui remonte les champs Elysees ...Au revoir Monsieur Le Président et merci ! La France vous regrette déjà ! Répondre


Be Ber

15.05.2012, 16:06 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Dans chacune de ses attitudes, de ses discours, dans les symboles choisis, on sent une cohérence, une stature, une étoffe d'homme d'Etat que son prédecesseur n'a pas réussi à trouver en 5 ans. Un technocrate qualifié, modéré et cultivé, voilà exactement ce dont avait besoin la France ! Ceux qui se complaisent dans les "pauvre France" le faisaient déjà sous NS, aucune crédibilité. RDV dans 5 ans ! Répondre



Le compte Twitter de la rubrique Monde