La Une | Vendredi 31 octobre 2014 | Dernière mise à jour 17:54
Tunisie

Des islamistes d'Ennahda manifestent contre «l’ingérence française»

Mis à jour le 09.02.2013 2 Commentaires

Les jeunesses du parti Ennahda ont appelé à manifester en plein cœur de Tunis, qui a été ces derniers jours le théâtre de violences entre opposants en colère et policiers. Ils condamnent la politique de la France dans la région.

La situation est très tendue depuis plusieurs jours dans la capitale tunisienne.

La situation est très tendue depuis plusieurs jours dans la capitale tunisienne.
Image: AFP

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Quelques centaines de manifestants scandaient des slogans pro-islamistes et anti-français dans le centre de Tunis, ont constaté des journalistes sur place. Ils étaient rassemblés à l’appel du parti islamiste au pouvoir Ennahda.

«France dégage» et «Le peuple veut protéger la légitimité» du pouvoir en place, criaient ces militants réunis sur l’esplanade du théâtre municipal, à une centaine de mètres de l’ambassade de France, sur l’avenue Habib Bourguiba, axe névralgique du centre de la capitale.

La manifestation à l’appel des jeunesses d’Ennahda a débuté un peu avant 14 heures avec pour mots d’ordre du rassemblement «la défense de la légitimité de l’Assemblée nationale constituante» (ANC) et la lutte «contre la violence» politique et «l’ingérence française».

La référence à l’ANC vise clairement le chef du gouvernement Hamadi Jebali, pourtant numéro 2 d’Ennahda, qui a répété vendredi se tenir à sa «décision de former un gouvernement de technocrates», si besoin sans «l’aval de l’Assemblée nationale constituante».

La manifestation vise aussi à condamner «l’ingérence française», à la suite de propos du ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, qui a dénoncé cette semaine un «fascisme islamiste» après l’assassinat de l’opposant Chokri Belaïd dont les proches accusent Ennahda. (afp/Newsnet)

Créé: 09.02.2013, 15h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Zora Masé

09.02.2013, 15:23 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 2

Mais ils n'ont rien contre l'ingérence migratoire tunisienne à Lampedusa en Italie. Répondre


Jean DE LA TOUR

09.02.2013, 18:26 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 1

Manuel Valls, devrait plutôt s'occuper des problèmes en France au lieu de mettre de l'huile sur le feu ailleurs. Tous ce qu'il obtiendra c'est une réaction "anti-francais" du peuple tunisien. Répondre



Le compte Twitter de la rubrique Monde

Sondage

Les Etats-Unis ont-ils raison de poursuivre Polanski en justice pour des faits remontant à 1977?




Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11