Derrière le retrait de l’accord sur le climat, le poids des lobbys

Etats-UnisLe climatosceptiscisme est un courant bien financé aux Etats-Unis. Il a ses fondations, ses instituts et ses hommes clé auprès de Trump.

Scott Pruitt, ici aux côtés de Donald Trump, a toujours défendu les intérêts de l'Etat pétrolier de l'Oklahoma avant de devenir le boss de l'Agence fédérale de l'environnement.

Scott Pruitt, ici aux côtés de Donald Trump, a toujours défendu les intérêts de l'Etat pétrolier de l'Oklahoma avant de devenir le boss de l'Agence fédérale de l'environnement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Donald Trump fait depuis longtemps partie de la grande famille, puissante aux Etats-Unis, des climatosceptiques. Entre 2011 et 2015, il a twitté 115 fois sur le sujet et dès son élection, il annonçait la couleur: parmi les ministres qu’il a nommés et les proches conseillers dont il s’est entouré figurent des défenseurs ou des lobbyistes très actifs des intérêts des industries pétrochimique et du charbon. Or ceux-ci n’œuvrent pas seulement dans les domaines de l’énergie ou de l’économie. Certains ont été placés à des postes aussi sensibles que la défense de l’environnement, la santé ou la recherche scientifique. Scott Pruitt en est le symbole par excellence: alors qu’il était procureur général de l’Oklahoma, un Etat pétrolier, il a passé son temps à poursuivre en justice les décisions de l’Agence fédérale de l’environnement. Or grâce à Trump, il en est devenu le grand patron!

Plusieurs figures de l’administration Trump ont aussi œuvré au sein de fondations qui financent les travaux d’instituts travaillant à nier l’existence du réchauffement climatique. On dénombre une vingtaine de fondations d’importance actives sur ce terrain. Pour donner une idée de l’argent brassé, Greenpeace a calculé que 84 instituts ont reçu d’une seule de ces fondations, celle des frères Koch, à la tête d’un empire pétrochimique, plus de 100 millions de dollars en l’espace de vingt ans. Une autre étude a montré en 2016 qu’au Congrès, 180 élus (sur 535) se déclarent climatosceptiques. Le lobby énergétique a dépensé à ce jour plus de 80 millions de dollars pour arroser les membres du Congrès, et la tendance est à la hausse.

Mais le flux de l’argent vers les théories climatosceptiques est probablement sous-évalué. En 2013, une étude de l’Université de Drexel, à Philadelphie, montrait que les industriels et autres donateurs passent de plus en plus par des fondations garantissant l’intraçabilité de l’argent versé.

Des acteurs agissent dans l’ombre. Le multimilliardaire Robert Mercer, roi des hedge funds, partisan de la dérégulation totale, est considéré comme l’un des principaux contributeurs à la campagne électorale de Donald Trump. Cet homme discret, proche de Steve Bannon - conseiller politique du président -, est aussi un climatosceptique convaincu. Rien que l’an dernier, la Mercer Foundation aurait versé 22 millions de dollars à des organisations négationnistes, selon le site Desmog, qui s’emploie à «dépolluer» leurs campagnes. Selon le Washington Post, Robert Mercer finance notamment le Heartland Institute, une antenne qui organise des conférences climatosceptiques.

(TDG)

Créé: 02.06.2017, 18h07

Articles en relation

«Cinq raisons pour lesquelles Trump ne peut aller contre la transition énergétique»

Climat L'homme d'affaires et politicien conservateur britannique Michael Liebreich estime que le remplacement des énergies fossiles par du renouvelable a passé «le point de bascule». Plus...

Désastre ou aubaine pour l'Accord de Paris? «Les heures qui viennent seront décisives!»

Climat Le retrait des Etats-Unis pourrait entraîner d'autres pays, comme l'Inde ou l'Australie... ou au contraire unir la planète. Suspense. Plus...

La réponse de Macron à Trump: «Make our planet great again!»

Climat Après la stupeur, Chinois et Européens veulent voir dans ce retrait américain de la COP21 une opportunité pour aller plus loin et gagner des marchés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...