D'intenses combats se poursuivent à Damas

SyrieLes forces du régime syrien ont bombardé lundi matin des positions rebelles dans l'est de Damas.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les forces du régime Assad avaient repoussé la veille une attaque d'insurgés dans plusieurs quartiers de la capitale syrienne.

«Il y a eu d'intenses raids aériens depuis l'aube sur des positions tenues par les rebelles dans le quartier de Jobar d'où l'attaque des insurgés a été lancée», a indiqué Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH. «Les forces gouvernementales et leurs alliés ont repris l'initiative et lancé une contre-offensive contre les groupes (rebelles) ayant lancé l'attaque de dimanche», a-t-il précisé.

Dimanche, des combattants, menés par des djihadistes du Front Fateh al-Cham, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda, avaient mené leur attaque contre les forces du régime à partir de la position rebelle la plus proche du centre-ville, dans le quartier de Jobar, selon l'OSDH.

Tirs de roquettes

Ce quartier, où des affrontements ont lieu depuis deux ans, est partagé entre d'un côté des rebelles alliés à des djihadistes et de l'autre les forces pro-gouvernementales.

Pour la première fois en deux ans, les rebelles ont pénétré dimanche dans des bâtiments sur la place des Abbassides, d'où ils ont tiré des roquettes vers plusieurs secteurs de la capitale, selon l'OSDH.

Selon des correspondants de l'AFP dans l'est de la capitale syrienne, des avions du régime survolaient lundi matin le secteur alors que le quartier central des Abbassides est de nouveau animé.

Aucun bilan de ces raids n'a encore pu être établi. (ats/nxp)

Créé: 20.03.2017, 10h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un attentat à Manchester fait 22 morts
Plus...