Banquier tué à Balzers: plus de 90 policiers en action

LiechtensteinQuelque 90 policiers fouillent toute la zone au bord du Rhin où la trace du meurtrier présumé d'un banquier a été perdue.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les recherches pour retrouver le tueur du patron de la banque Frick se sont intensifiées. Plus de 90 policiers liechtensteinois, autrichiens et suisses cherchent tout particulièrement l'arme du crime et le téléphone portable du tueur.

Quelque 90 policiers fouillent toute la zone où se perd la trace du tueur, a indiqué vendredi à la presse Jules Hoch, chef de la police du Liechtenstein. Des policiers autrichiens, des Grisons, de Glaris et de l'école d'aspirants policiers de Suisse orientale participent aussi aux recherches.

Le chef de la police du Liechtenstein ne pense pas que le tueur ait pris la fuite dans le Rhin, car ses deux combinaisons de plongée ont été saisies. Il privilégie la thèse du suicide.

La police a aussi reconstitué la journée du crime. Le tueur présumé Jürgen Hermann, ancien gérant de fonds, est entré dans le garage souterrain de la banque Frick lundi peu après 07h00. Il y est resté 4 minutes, le temps de tirer trois fois sur le banquier.

Deux coups de feu mortels

Deux des coups de feu étaient mortels. Jürgen Hermann considérait que le patron de la banque Frick, Jürgen Frick, était responsable de sa ruine en tant que gérant de fonds. Le tueur a ensuite pris la fuite en voiture.

Le véhicule a été retrouvé près de Ruggell (FL), près des frontières suisse et autrichienne. Au bord du Rhin, la police a découvert les vêtements de Jürgen Hermann, son permis de conduire et son passeport. Dans celui-ci, les enquêteurs ont trouvé une note manuscrite dans laquelle il avoue son crime et fait ses adieux.

L'arme du crime a été acquise illégalement en octobre 2012 en Autriche par un membre de la famille de Jürgen Hermann. La police avait séquestré en 2012 quatre armes appartenant au tueur présumé en raison des menaces qu'il avait proférées contre le banquier Jürgen Frick.

«Robin des bois du Liechtenstein»

Jürgen Hermann, 58 ans, se décrivait sur son site internet comme le «Robin des bois du Liechtenstein» et déclarait mener un combat contre «la mafia liechtensteinoise de la finance». Il avait déposé des plaintes contre la Principauté, à laquelle il réclamait 200 millions de francs, et contre la banque Frick, de laquelle il exigeait 43 millions de francs.

La famille de la victime s'est exprimée pour la première fois vendredi. Elle a annoncé que des membres de la famille du tueur présumé participeront samedi aux cérémonies à la mémoire de Jürgen Frick, frère de Mario Frick, chef du gouvernement du Liechtenstein de 1998 à 2001. (ats/nxp)

Créé: 11.04.2014, 17h42

Articles en relation

La police recherche toujours le tueur du Liechtenstein

Banquier abattu Les recherches se sont poursuivies mardi au Liechtenstein pour tenter de retrouver l'assassin du banquier Jürgen Frick. Plus...

Le meurtrier présumé de Balzers se serait suicidé

Liechtenstein Une lettre d'adieux, dans laquelle le meurtrier présumé d'un quadragénaire abattu dans un parking de Balzers (Liechtenstein) admet son crime, a été trouvée dans son passeport découvert près du Rhin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Rapport d'experts pour le nouvel avion de combat
Plus...