Assad promet de «nettoyer» la Syrie

Guerre civileLe président syrien a condamné l'attentat suicide ayant tué un célèbre dignitaire religieux sunnite favorable au régime et 49 autres personnes à Damas. Il s'engage à «nettoyer» le pays des extrémistes.

Bachar al-Assad a présenté ses condoléances au peuple syrien pour le martyre de cheikh Mohammad Saïd al-Bouti.

Bachar al-Assad a présenté ses condoléances au peuple syrien pour le martyre de cheikh Mohammad Saïd al-Bouti. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Conseil de sécurité des Nations unies a quant à lui condamné cet attentat .

«Je présente mes condoléances au peuple syrien pour le martyre de cheikh Mohammad Saïd al-Bouti, ce grand personnage de la Syrie et du monde islamique», a dit Bachar al-Assad dans un message diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi.

Dans une lettre à l'ONU, le ministère syrien des Affaires étrangères, a demandé au Conseil de sécurité de «condamner ce crime terroriste et d'affirmer clairement que la communauté internationale entend lutter contre le terrorisme».

Le chef de l'opposition Ahmed Moaz al-Khatib a condamné l'attaque en disant soupçonner le régime d'être derrière l'attentat commis jeudi soir dans la mosquée al-Imane du quartier Mazraa, où cheikh Bouti donnait des cours de religion les lundi et jeudi.

Jour de deuil

Mais des manifestants anti-régime ont conspué vendredi ce dignitaire religieux. «Que ton âme soit damnée Bouti», scandaient certains à Idleb (nord) alors que d'autres dans la région de Homs promettaient un sort identique au mufti sunnite de Syrie, lui aussi proche du pouvoir, cheikh Ahmad Badreddine Hassoune, qui avait appelé à soutenir l'armée régulière.

Les funérailles de cheikh al-Bouti auront lieu samedi après la prière de midi à la mosquée des Ommeyades, l'un des lieux les plus prestigieux de Damas. Les autorités ont décrété un jour de deuil national en Syrie, selon l'agence officielle Sana.

L'attentat n'a pas été revendiqué, mais son mode opératoire, un kamikaze actionnant une ceinture d'explosifs, rappelle celui du réseau extrémiste Al-Qaïda notamment en Irak.

Sans protection

Cette explosion a été particulièrement meurtière: 49 morts selon le ministre de la Santé et 52 selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Une source des services de sécurité à Damas a affirmé que cheikh al-Bouti refusait toute protection, affirmant qu'il remettait sa vie dans les mains de Dieu.

Le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi, a dénoncé «l'attaque terroriste» à Damas et insisté sur «la nécessité de capturer rapidement les auteurs de ce crime haineux».

Consensus au Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité des Nations unies a surmonté ses désaccords sur la Syrie vendredi pour parvenir à un rare consensus et rédiger un communiqué. «Le Conseil de sécurité condamne dans les termes les plus forts l'attaque terroriste dans une mosquée de Damas», indique le communiqué qui ne montre cependant personne du doigt.

Jusqu'à présent les 15 membres du Conseil de sécurité étaient profondément divisés sur le conflit syrien: la Russie a jusqu'ici toujours essayé de protéger son allié syrien Bachar al-Assad alors que les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France soutiennent l'opposition. (ats/afp/Newsnet)

(Créé: 22.03.2013, 18h52)

Articles en relation

Un attentat à Damas fait 42 morts dont un célèbre dignitaire religieux

Syrie Le plus célèbre dignitaire religieux sunnite pro-régime de Syrie a été tué avec 41 fidèles jeudi dans un attentat suicide dans une mosquée du nord de Damas, ont indiqué la télévision officielle et une ONG syriennes. Plus...

Obama met en garde Damas contre l'emploi d'armes chimiques

Syrie Le président américain a mis en garde mercredi le régime syrien contre l'utilisation d'armes chimiques, se déclarant «très sceptique» sur les affirmations selon lesquelles les rebelles syriens y auraient eu recours. Plus...

Régime et rebelles syriens s'accusent d'user d'armes chimiques

Guerre en Syrie Le régime et les rebelles se sont mardi accusés mutuellement d'avoir utilisé des armes chimiques, pour la première fois en deux ans de conflit en Syrie, mais les Etats-Unis ont dit ne disposer d'aucune preuve sur un tel recours. Plus...

Paris et Washington condamnent les bombardements au Liban

Syrie La France a condamné lundi des bombardements de l'aviation syrienne sur la frontière libanaise, dénonçant une «escalade» et une «nouvelle et grave violation de la souveraineté du Liban». Plus...

La CIA pourrait liquider des extrémistes syriens

Syrie La CIA recueille actuellement des renseignements sur des islamistes radicaux en Syrie en vue de les liquider ultérieurement par des frappes de drones, rapporte vendredi soir le Los Angeles Times. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Guignols de l'info menacés de disparaître.
Plus...