ACTA est encore moins populaire que George W. Bush

téléchargementEn Europe, la signature l’accord ACTA suscite une vague de protestations sans précédent, en particulier dans les pays ex-communistes. C'est la liberté de télécharger qui est en jeu.

Dans toute l'Europe, des manifestants défendent la liberté de télécharger.

Dans toute l'Europe, des manifestants défendent la liberté de télécharger. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je n’ai jamais vu d’aussi importantes manifestations en Pologne depuis 20 ans, même la guerre en Irak n’a pas provoqué de telles protestations», déclare le sociologue Adam Ostolski.

Fin janvier et début février, des milliers de jeunes sont descendus dans les rues en Pologne, avec des autocollants «Nie à ACTA» (Non à ACTA) sur la bouche, des masques noir et blanc des pirates informatiques Anonymous, des banderoles "Non à la censure" à la main.

Des dizaines de sites internet du gouvernement ont été piratés. Les jeunes, qui se sont mobilisés spontanément à travers les réseaux sociaux, protestaient contre la signature, le 26 janvier à Tokyo, par la Pologne et 21 autres gouvernements européens de l’accord ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement).

Accord international

Négocié entre l’Union européenne, les Etats-Unis, le Japon, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, Singapour, la Corée du Sud, le Maroc, le Mexique et la Suisse, ce texte est destiné à lutter contre la contrefaçon de manière très large, depuis les médicaments et autres marchandises, jusqu’au téléchargement illégal sur l’internet.

C’est ce dernier volet qui suscite des protestations massives. Elles font écho à la levée de boucliers contre les projets des lois antipiratage, à l’étude aux Etats-Unis, dit PIPA ("Protect Intellectual Property Act") et SOPA ("Stop Online Piracy Act").

Les détracteurs d’ACTA le jugent trop imprécis, laissant la voie à des abus de la part des propriétaires des droits d’auteurs.

Question de liberté et de dignité

«Les Polonais sont une des nations des plus actives sur internet et sur des réseaux sociaux en Europe», explique Adam Ostolski. Pour les jeunes, qui n’ont guère de perspectives de promotion sociale, l’internet est le dernier espace public où ils se sentent libres. Avec ACTA, on commence à contrôler cet espace. C’est pour eux une question de liberté, de dignité personnelle et d’accès à la culture», ajoute-t-il.

Selon Mikulas Ferjencik, vice-président du Parti pirate tchèque, les sociétés post-communistes ont également, compte tenu de leur histoire, «des expériences plus grandes avec la censure, et font moins confiance aux institutions d’Etat».

Suite à une vague de protestations sans précédent, les gouvernements polonais et tchèque ont décidé de suspendre la ratification de l’accord. A Varsovie, le Premier ministre Donald Tusk, sévèrement critiqué pour l’absence de consultations autres que celles des défenseurs des droits d’auteurs, a lancé un vaste débat avec des organisations représentants les internautes.

Manifestations prévues

En Europe occidentale, la vague de protestation anti-ACTA monte également, avec une journée de protestation internationale prévue samedi. Des manifestations sont programmées dans 54 villes allemandes, parmi lesquelles Berlin, Munich, Hambourg et Francfort, mais également en France, en Italie, en Hongrie, ou en Bulgarie.

Au Parlement européen, où se jouera la prochaine étape de la bataille autour d’ACTA, le sujet focalise de plus en plus l’attention des eurodéputés qui doivent se prononcer sur ce texte, a priori en juin.

Les eurodéputés socialistes, libéraux, et verts dénoncent les dangers d’un texte qui défend trop, à leurs yeux, les intérêts des ayants droit au détriment des citoyens.

Ils s’indigent également de l’opacité qui a entouré la signature du texte, auquel ils n’ont eu accès que très tard. (afpnxp)

Créé: 08.02.2012, 14h07

Articles en relation

Les jours de l’internet illimité sont comptés

Tour de vis La consommation de données sur le web augmente de 30% chaque année. Pour éviter la surchauffe des réseaux, toujours plus d’opérateurs retirent les abonnements qui permettent de surfer et télécharger sans restriction. Plus...

Après Megaupload, le site BTJunkie tire la prise

Téléchargement Le moteur de recherche global BTJunkie, qui permet d'échanger des fichiers, a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi sa fermeture volontaire. Plus...

Le P2P explose après la fermeture de Megaupload

piratage La disparition du site de téléchargement pousse nombre d’internautes à renouer avec le Peer-to-Peer pour se procurer et partager gratuitement vidéos, musiques et logiciels. Plus...

Megaupload, puni pour avoir voulu évincer iTunes?

Décryptage Une rumeur fait le tour du net. Si Megaupload a été fermé, c’est parce que le site de partage préparait un iTunes à la fois gratuit et 10 fois plus rentable pour les artistes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Finale de la Coupe de Suisse
Plus...