Le robot passe le bac, mais n'est pas si doué

ChineUn superordinateur a été testé face à l'épreuve de mathématiques du baccalauréat chinois. Ses résultats n'ont pas dépassé la moyenne.

Le robot est constitué d'un ensemble de serveurs.

Le robot est constitué d'un ensemble de serveurs. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comme près de 10 millions de lycéens, un superordinateur a planché sur l'épreuve de mathématiques du bac chinois, mais sans parvenir à se hisser au-dessus de la moyenne. Le robot - en fait un ensemble de 11 serveurs qui a l'apparence d'une armoire noire - a passé l'épreuve mercredi dans la ville de Chengdu (sud-ouest). L'engin avait droit à une pièce entière à lui tout seul.

Mais les résultats n'auraient pas fait vraiment honneur à ses parents s'il en avait eus: la machine, baptisée AI-MATHS, a récolté un 105 sur 150, a rapporté l'agence de presse Chine nouvelle. C'est moins que la moyenne obtenue l'an dernier par les étudiants de la section littéraire (109).

Seule consolation pour ses concepteurs: l'ordinateur a terminé l'épreuve en 22 minutes, alors que les étudiants avaient deux heures pour plancher. S'attaquant à une autre version du test, la machine a obtenu 100 sur 150. Il faut dire qu'elle l'a bâclée cette fois en 10 minutes.

L'ordinateur n'a pas eu à passer les autres épreuves qui se déroulaient mercredi et jeudi dans toute la Chine: chinois, langue étrangère et sciences ou épreuves littéraires. Pas moins de 9,4 millions de jeunes gens ont passé cette année ce «gaokao» indispensable pour entrer à l'université.

Soulagement pour l'humanité

AI-MATHS, doté d'intelligence artificielle, de mégadonnées et de logiciels de reconnaissance vocale, des technologies mises au point par la prestigieuse université pékinoise de Tsinghua, est en effet plus doué pour les chiffres que pour le langage. «Le robot a eu du mal à comprendre les mots 'étudiants' et 'professeurs' dans une question, il a donc eu zéro à cette question parce qu'il ne l'a pas comprise», a expliqué Lin Hui, patron de la société Zhunxingyunxue Technology, qui a mis la machine au point en 2014. «J'espère que l'an prochain, elle s'améliorera en logique et dépassera les 130», a-t-il déclaré à Chine nouvelle.

La contreperformance relative de la machine est un soulagement pour l'humanité: un superordinateur a défait le mois dernier le petit génie chinois du jeu de go, champion du monde de la discipline, lors d'un match très attendu dans la région de Shanghai. (afp/nxp)

Créé: 08.06.2017, 14h13

Articles en relation

Un robot imite les mouvements des vertébrés

Lausanne L'EPFL a mis au point une machine possédant 27 moteurs et des os imprimés en 3D. Plus...

Les champs de bataille vont se robotiser

France Drone personnel de reconnaissance, missile «intelligent», robot logistique: le champ de bataille se numérise à vitesse grand V, combattants et blindés opérant de plus en plus en réseau. Plus...

ABB offre un robot YuMi à l'EPFL

Recherche YuMi est le premier robot collaboratif à deux bras pour le montage de petites pièces. Plus...

YuMi, le robot qui travaille main dans la main avec l’homme

Industrie et recherche ABB, qui fête ses 125 ans, fait don de sa première machine collaborative à l’EPFL de Lausanne. Et charge les scientifiques de développer de nouvelles applications industrielles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Canicule: la riposte
Plus...