La Une | Vendredi 22 août 2014 | Dernière mise à jour 15:31
Internet

Google dévoile ses secrets d'innovation

Interview: Simon Koch. Mis à jour le 31.05.2013

Le géant du Net a étendu jeudi son siège zurichois, où sont développés notamment YouTube et Gmail. Oliver Heckmann, directeur Engineering au siège suisse, explique comment Google cultive l'innovation. Interview.

1/18 La cafétéria «James Bond» dans les nouveaux locaux de Google à Zurich. A l'arrière, un passage secret s'ouvre vers le carnotzet.
DR

   

Oliver Heckmann est Engineering Director chez Google Suisse.

Articles en relation

Ce que Google fait à Zurich

Les équipe du siège suisse travaillent sur plusieurs projets importants, déployés dans le monde entier.

Certaines fonctions du moteur de recherche, comme Safe Search (filtrage de contenus choquants) ou le Knowledge Graph, l'encadré explicatif qui apparaît désormais avec les requêtes.

Le Geo Team travaille sur Google Maps et Google Earth.

Des fonctionnalités de Gmail sont développées à Zurich, comme la priorisation de la boîte de réception et le design de la messagerie.

Idem pour YouTube, avec notamment la technologie Content ID, permettant de traquer les contenus piratés et protégés par le droit d'auteur.

L'agenda en ligne Calendar est développé depuis la Suisse.

Mots-clés

[Alt-Text] >

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Google a inauguré hier de nouveaux locaux à Zurich, où le géant du web emploie désormais 1100 collaborateurs. Comment l'entreprise fait-elle pour doper l'innovation et entretenir la créativité de ses employés dans son plus grand centre de développement hors des Etats-Unis? Oliver Heckmann, directeur Engineering chez Google Suisse, livre quelques recettes.

la Tribune de Genève – Google fourmille de projets et lance constamment de nouveaux produits, grands ou petits. Il y a un secret?
Oliver Heckmann – Nous avons une règle d'or: «La rapidité vaut mieux que la lenteur.» Gagner du temps est notre obsession en ce moment. Cela vaut par exemple pour nos produits. Nous déployons de grands moyens pour gagner des millisecondes, par exemple, lors de la recherche ou du chargement d'une vidéo sur YouTube. Mais pas seulement. Le principe de rapidité s'applique aussi à notre processus de développement. YouTube par exemple est mis à jour chaque semaine, avec de nouvelles fonctions, des améliorations, etc. Et puis nous essayons aussi d'être rapides dans nos processus de décision en travaillant avec des équipes petites mais dotées de responsabilités assez larges, le tout dans une hiérarchie relativement plate.

– Vous affirmez que l'aménagement de vos locaux favorise l'innovation. Comment?
Nous savons que les meilleures idées germent le plus souvent dans les lieux où se rencontrent et discutent nos collaborateurs. L'échange entre personnes de profils, de fonctions et d'origines différentes est une richesse. Oubliez les brainstorming entre cadres pour imaginer la prochaine grande innovation. Prenez nos «micro kitchen», les petites cafétérias dispersées un peu partout dans nos locaux. Ce ne sont pas des lieux ou l'on va simplement chercher un café avant de retourner à sa place de travail. Elles sont grandes et confortables. L'idée est que les gens y passent du temps, y parlent et rencontrent les membres d'autres équipes. Il y a toujours des sièges confortables pour les discussions qui deviennent passionnantes et prennent plus du temps. De même il y a toujours des tableaux à proximité, où les collaborateurs peuvent écrire leurs idées, faire des démonstrations, ou expliquer visuellement une question complexe.

– Passer du temps à la machine à café c'est bien vu chez Google?
J'espère pour moi que cela n'est pas mal vu. (Rires) Pour être franc, lorsque je travaille au quartier général de Google à Mountain View, je reste exprès à proximité de la machine à café lorsque j'ai du temps libre, car c'est le meilleur endroit pour rencontrer des gens intéressant et se tenir au courant de leurs projets. C'est la même réflexion pour la salle de sport ou la table de billard. En plus d'être des moyens de détente, ce sont des lieux d'échange et un moyen de réunir des personnes qui ne travaillent pas forcément ensemble.

– Vous obligez aussi vos collaborateurs à décrocher un jour par semaine.
Chaque collaborateur est tenu de consacrer 20% de son temps à une activité différente de son travail principal. La condition est qu'il y ait un rapport avec les technologies de l'information ou Google. Le but n'est pas forcément d'aboutir à un grand produit ou à une percée spectaculaire. Certains employés font par exemple de l'optimisation ou utilisent ce temps pour faire les choses dans l'entreprise qui, selon elle, doivent être faites.

– Il y a des contrôles?
Nos employés sont très engagés dans leur job. Nous ne contrôlons pas leur organisation du travail, ni combien de temps ils passent à la salle de sport ou à la machine à café. Ce sont des concepts dépassés qui ne correspondent plus à une entreprise jeune et innovante. (Newsnet)

Créé: 31.05.2013, 08h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11