Les élèves de primaire passent l’épreuve de la tablette

EducationDepuis la rentrée scolaire 2016, le Département de l’instruction publique (DIP) a étendu l’utilisation de tablettes dans les écoles primaires du canton.

L’utilisation de tablettes en primaire favorise la collaboration entre élèves.

L’utilisation de tablettes en primaire favorise la collaboration entre élèves. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Pour moi, l’école de demain c’est déjà aujourd’hui!» se réjouit Manuel Grandjean, directeur du service Ecoles-médias du DIP. Concrètement, il souhaite que d’ici à quelques mois, toutes les écoles du canton soient enfin équipées d’ardoises numériques.

Faut-il pour autant se réjouir de voir ainsi la primaire entrer de plain-pied dans ce XXIe siècle ultraconnecté? En 2015, un rapport de l’OCDE révélait que les pays ayant massivement investi dans les nouvelles technologies n’avaient pas constaté d’amélioration sur les résultats des élèves. Pire: il relevait même quelques effets contre-productifs. Que les parents se rassurent, rien de tel dans le canton de Genève. «Lorsque l’accent est mis sur l’acquisition du matériel aux dépens de la formation des enseignants et de l’encadrement, c’est ce qui arrive. Il ne suffit pas de mettre une tablette dans la main d’un professeur pour rendre l’enseignement interactif. Encore faut-il lui expliquer comment ça fonctionne et ce qu’il peut en faire, nuance Manuel Grandjean. Cela demande beaucoup d’accompagnement, des ressources adaptées et une véritable maîtrise de la part du corps enseignant. Nous mettons beaucoup d’énergie sur la formation et l’accompagnement.»

A Genève, les premiers résultats recueillis dans les écoles pilotes sont plus qu’encourageants. Matières concernées? Essentiellement la géographie, les mathématiques, l’expression orale, l’orthographe ou encore le graphisme… Et, surprise, c’est sur la motivation des élèves que les enseignants observent des effets positifs. La raison? En rendant l’instruction plus ludique, elle en devient plus attractive. Autre conclusion: parce qu’ils sont petits, faciles à manipuler et à déplacer, les écrans tactiles favorisent la collaboration entre élèves. Contrairement à l’ordinateur qui trône au fond de la classe, celui qui oblige les jeunes utilisateurs à s’agglutiner devant et à ne pianoter sur le clavier que chacun leur tour. Au point, souvent, de mettre en lumière certains élèves plutôt introvertis ou timides. Vanessa Lalo, psychologue clinicienne spécialisée dans les usages numériques et leurs impacts, confirme cet «effet Waouh»: «Proposer des activités de recherches autonomes par petits groupes peut par exemple avoir un effet très bénéfique sur un enfant en difficulté ou à l’écart des autres, qui se révèle tout à coup brillant en termes de recherche. Valorisé au sein de sa classe, il retrouve confiance.»

Pour autant, pas question dans l’état actuel des connaissances de fournir un joujou numérique à tous les écoliers. «Nous avons prévu de proposer une tablette pour quatre élèves en moyenne, essentiellement pour développer la collaboration, précise Manuel Grandjean. Mais attention, contrairement à une idée très répandue, l’objectif n’est pas de faire de cet appareil le seul vecteur d’apprentissage. L’écran doit rester un outil complémentaire, une plus-value.» (TDG)

Créé: 03.09.2016, 11h32

Articles en relation

L’enseignement bascule dans l’ère numérique

Vie numérique Plateformes virtuelles, systèmes de projection interactifs et tablettes tactiles… Les cycles d’orientation passent en mode 3.0. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève championne suisse des vols de voitures
Plus...