La Une | Lundi 22 décembre 2014 | Dernière mise à jour 00:15
Sécurité

Apple victime des mêmes pirates que Twitter et Facebook

Mis à jour le 19.02.2013 1 Commentaire

Le groupe américain a reconnu mardi avoir été victime d'une attaque informatique, assurant toutefois n'avoir «pas de preuve» que des données lui aient été dérobées.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.
Image: AFP

Articles en relation

Mots-clés

[Alt-Text] >

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Après Facebook, Twitter, le New York Times ou encore le Wall Street Journal, un logiciel malveillant «a été utilisé dans une attaque contre Apple et d'autres sociétés», a indiqué le groupe à la pomme dans un communiqué envoyé par courriel.

Il précise que ce logiciel «a été répandu par l'intermédiaire d'un site internet pour des développeurs de logiciels» et a utilisé «une vulnérabilité dans le logiciel Java pour les navigateurs internet».

Le réseau social Facebook avait déjà indiqué la semaine dernière que cette même vulnérabilité de Java, un logiciel commercialisé par le groupe Oracle, avait été utilisé par des pirates pour commettre une attaque «sophistiquée» contre lui par l'intermédiaire du site contaminé d'un développeur d'applications.

Vague de cyberattaques

Un autre réseau social, Twitter, avait aussi mis en garde contre Java en annonçant le 2 février qu'environ 250.000 de ses utilisateurs avaient été victimes de pirates informatiques «sophistiqués».

La même semaine, les quotidiens américains New York Times et Wall Street Journal avaient rapporté que leurs ordinateurs et systèmes informatiques avaient subi des cyber-attaques, pointant du doigt le gouvernement chinois.

Installer la mise à jour

Apple ne fournit pour sa part aucune indication sur l'origine géographique de l'attaque, disant «travailler étroitement avec les forces de l'ordre pour trouver la source du logiciel malveillant».

Il assure que l'attaque n'a touché qu'un «petit nombre de systèmes» à l'intérieur du groupe, qui ont été «isolés de notre réseau».«Il n'y a pas de preuve que des données aient quitté Apple», affirme-t-il.

Le groupe ajoute avoir rendu disponible mardi un nouvel outil permettant aux utilisateurs de ses ordinateurs Mac de vérifier leur système et de les purger le cas échéant du logiciel malveillant.

(afp/Newsnet)

Créé: 19.02.2013, 21h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Gabriel Hetroy

20.02.2013, 07:59 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 2

Apple victime d'une attaque informatique? Comment est-ce possible? On m'aurait menti sur l'invulnérabilité du dieu à la pomme? Répondre