Apple présente son haut-parleur «HomePod»

AppleLe géant à la pomme a lancé lundi un nouveau haut-parleur intelligent qui réagit à la voix de son propriétaire.

Phil Schiller, le vice-président marketing d'Apple a présenté le HomePod lors de la Worldwide Developer Conference (WWDC) à San José.

Phil Schiller, le vice-président marketing d'Apple a présenté le HomePod lors de la Worldwide Developer Conference (WWDC) à San José. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Apple a dévoilé lundi son haut-parleur intelligent, baptisé «HomePod», capable de réagir à la voix pour diffuser de la musique ou envoyer des SMS, permettant à la firme de Cupertino de rivaliser avec Amazon et Google.

Le HomePod coûtera 349 dollars (336 CHF) et sera disponible en décembre d'abord aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Australie, avant le reste du monde, a détaillé l'un des responsables marketing d'Apple, Philip Schiller, lors de la conférence annuelle des développeurs organisée cette semaine près de San Francisco, en Californie.

«Nous pensons vraiment que cela va ouvrir une nouvelle dimension pour écouter de la musique chez soi», a déclaré le patron d'Apple Tim Cook.

Design typique

HomePod, cylindre au design très épuré typique d'Apple, mesurant moins de 20 cm de haut, dispose de six micros pouvant réagir à la voix, grâce au système de commande vocale Siri, déjà présent sur d'autres appareils comme les iPhone ou les iPad.

Cet appareil devrait «révolutionner la musique à domicile comme l'iPod a révolutionné la musique portable», a renchéri Philip Schiller.

Avec cette enceinte intelligente, Apple arrive sur le terrain de l'Echo d'Amazon, et de Google Home, pionniers sur le marché des hauts-parleurs intelligents contrôlés par la voix. Comme ses rivaux, le HomePod peut répondre aux questions en allant chercher sur internet ou encore contrôler les appareils connectés de la maison et comme eux il peut donner les dernières nouvelles, informer sur la météo ou la circulation.

Pour se distinguer, Apple a donc mis l'accent sur la qualité du son et la musique. Le HomePod est directement relié à la plateforme de streaming Apple Music.

Force de proposition

Selon Apple, il est aussi en mesure d'apprendre les goûts musicaux de son propriétaire pour lui faire découvrir d'autres artistes par exemple.

Sur le plan technique, le HomePod peut adapter la diffusion du son à la taille de la pièce pour améliorer le confort d'écoute, a encore expliqué Philip Schiller.

«Apple a été obligé d'agir car ses concurrents sont déjà entrés dans les cuisines, les chambres et les salons des consommateurs avec leurs propres assistants virtuels», a commenté le cabinet Futuresource Consulting dans une note. «C'est malin de la part d'Apple de présenter le HomePod d'abord comme un appareil centré sur la musique et l'écoute, plutôt que comme un simple haut-parleur intelligent de plus», a souligné pour sa part l'analyste Jan Dawson, du cabinet Jackdaw Research.

Amazon en tête

Amazon domine le marché des hauts-parleurs connectés depuis le lancement d'Echo en 2014. Selon une étude récente du cabinet eMarketer, Echo représente 70,6% du marché aux Etats-Unis, contre 23,8% pour Google Home et 5,6% pour les autres, comme Lenovo, LG, Harman Kardon et Mattel.

Cette annonce était la plus attendue de cette conférence mais Apple en a profité pour annoncer d'autres nouveautés, notamment une version améliorée du système d'exploitation Sierra, baptisé High Sierra, qui permet notamment de bloquer la lecture automatique des vidéos sur les sites internet ou d'éviter d'être poursuivi par des publicités quand on navigue de site en site.

Apple a aussi dévoilé des versions plus puissantes d'iPad et d'ordinateurs portables ainsi qu'un ordinateur de bureau iMac Pro, le plus puissant jamais lancé par Apple, selon ses responsables.

La boutique d'applications AppStore a également été entièrement redessinée et le géant informatique a présenté la nouvelle version de son système d'exploitation mobile iOS, dont la version 11 va permettre notamment de gérer des dossiers ou de glisser-déposer des documents.

Enfin, Apple a montré son ambition de se lancer sérieusement dans le monde la réalité augmentée, en lançant une plateforme pour développeurs qui leur permettra d'introduire de la réalité augmentée dans différentes applications. (afp/nxp)

Créé: 05.06.2017, 23h27

Articles en relation

Apple a versé 70 milliards aux développeurs

Mobile Alors que le marché des applications mobiles est en plein essor, Apple fait tout pour attirer les développeurs sur son «App Store». Plus...

Nokia et Apple signent un accord de licence

Téléphonie L'accord prévoit un «paiement d'avance en numéraire» puis «des revenus supplémentaires» pour le groupe finlandais. Plus...

Les Suisses n'aiment pas payer via leur smartphone

Suisse Selon un sondage, seuls 8% des Helvètes utilisent les apps de paiement Apple Pay ou Twint. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La sécurité n'est plus le souci majeur des Genevois
Plus...