Nyon se prépare aux grandes fêtes sauvages à la plage

PréventionLes autorités ont renforcés les mesures pour prévenir les débordements lors des soirées regroupant jusqu'à 400 jeunes.

Après une nuit de fête, la plage est souvent recouverte de déchets. Une situation contre laquelle les autorités sont décidées à lutter.

Après une nuit de fête, la plage est souvent recouverte de déchets. Une situation contre laquelle les autorités sont décidées à lutter. Image: DR/Commune de Nyon

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis quatre ans, les fêtes estivales regroupant en soirée un grand nombre de participants sur un seul site, souvent la plage des Trois-Jetées, inquiètent les autorités.

Les jeunes qui s’y donnent rendez-vous ne craignent pas de mettre leur santé en danger par la consommation excessive d’alcool et laissent derrière eux un terrain sale et des équipements vandalisés.

«Cette situation nous interpelle et nous essayons d’encadrer ces événements le mieux possibles, pour prévenir les bagarres, les rapports sexuels non consentis ou non protégés, les noyades et les déprédations», insiste Stéphanie Schmutz, municipale de la Jeunesse.

Actions de prévention

Un train de mesures existe depuis quelques années. Cet été, il sera encore renforcé pour gagner en impact. En amont de ces soirées festives, dont la saison débute réellement ces jours, une lettre a été envoyée aux parents des élèves pour rappeler leur rôle et les inciter à discuter avec leur progéniture des bons comportements à adopter. Différentes actions de prévention ont également été menées par la police dans les écoles.

Sur le terrain, des mesures concrètes ont été mises en place pour préparer l’arrivée des premiers grands rassemblements. Des WC supplémentaires ont été disposés à la plage et dans les environs. Le nombre de poubelles a été augmenté, alors que des panneaux ont été posés pour sensibiliser les utilisateurs au littering.

Car la gestion des déchets est un réel problème qui a un coût. Près de 40 000 francs ont été mis au budget pour payer le seul nettoyage de la plage après les soirées. Ce travail est accompli par les jeunes en réinsertion de Pro-Jet.

Lors des soirées festives, le Service des affaires sociales, de l’éducation et de la jeunesse a réactivé le concept de «prévention par les pairs» qui dure depuis quelques étés. Des jeunes formés par la Fédération vaudoise contre l’alcoolisme et des animateurs sociaux interviennent dans l’événement pour sensibiliser les participants aux dangers liés à la consommation excessive d’alcool et au respect de l’environnement.

En 2014, ces intervenants ont distribué 1700 bouteilles d’eau et 350 préservatifs, lors de 21 soirées. «Nous avons compris qu’il ne servait à rien de faire la morale, affirme Michel Piguet, chef du Service des affaires sociales. Le message passe donc mieux s’il est donné par des jeunes du même âge. Il y a ainsi une autorégulation qui se met en place.»

La police est un autre acteur important de l’opération. Elle adapte les horaires de ses brigades pour assurer une présence accrue lors des soirées à risque. «Pour l’instant, nous avons eu de la chance», avoue avec une certaine inquiétude Olivier Rihs, responsable de la cellule prévention au sein de la Police Nyon Région. Les comportements de certains jeunes préoccupent le professionnel de la sécurité. Notamment quand des jeunes se baignent sous l’effet de l’alcool au risque de se noyer.

Ou alors quand les fêtards s’installent sur le toit des vestiaires à 4 ou 5 mètres de haut. «L’an dernier, un jeune qui fêtait son anniversaire est tombé de 2 mètres et il a été hospitalisé», raconte Olivier Rihs. (TDG)

(Créé: 18.06.2015, 20h11)

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le National pour une retraite à 67 ans
Plus...