Germaine de Staël n'est pas assez suisse pour La Poste

PhilatéliePour la régie fédérale, la baronne de Coppet était française et «ses œuvres ne présentent pas de lien direct avec notre pays».

La baronne. Portrait réalisé par François Pascal Simon Gérard, dit baron Gérard.

La baronne. Portrait réalisé par François Pascal Simon Gérard, dit baron Gérard.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Anne-Louise Germaine Necker, baronne de Staël-Holstein, connue sous le nom de Madame de Staël, née et morte à Paris (22 avril 1766 - 14 juillet 1817), est une écrivaine et philosophe française d'origine valdo-genevoise.» La notice Wikipédia rapporte bien les origines lémaniques de l'emblématique femme de lettres, dont le souvenir est toujours vivace au château de Coppet.

Pas assez suisse toutefois aux yeux de La Poste suisse, rapporte le quotidien La Côte. Au début de 2016, la Fondation Othenin d’Haussonville, qui gère le château de Coppet, avait transmis à la régie fédérale l'idée d'imprimer un timbre à l'effigie de l'intellectuelle, histoire de célébrer le bicentenaire de la mort de la célèbre baronne en 2017. La Municipalité avait appuyé la démarche.

Dans une lettre, dont le journal ne dit pas comment elle est estampillée, La Poste affirme ne pas pouvoir entrer en matière. La régie fédérale est submergée par les demandes de timbres spéciaux. Il lui faut donc faire des choix. «Germaine de Staël était une citoyenne française et ses œuvres littéraires et politiques ne présentent pas de lien direct avec notre pays.»

Les CFF font mieux que La Poste

Pour Renzo Baldino, directeur de la fondation, La Poste est libre de sa décision. En revanche son argumentation est absurde. La baronne a fait de Coppet un des berceaux du romantisme européen où se côtoient et se mêlent les cultures française italienne et germanique. Germaine est certes née à Paris, mais ses deux parents Suzanne Curchod, de Crassier, et Jacques Necker, de Genève sont suisses.

Renzo Baldino cite quelques anecdotes. Napoléon qui n'aimait pas la baronne et c'était réciproque considérait que Coppet n'était pas en France. Plus récemment, Michel Rocard, invité à Coppet par l'ancien syndic Dériaz, avait dit: «Dommage que Madame de Staël ne soit pas française car elle aurait avantageusement remplacé Marianne sur les billets de 500 francs français.» Enfin, remarque le directeur du Château de Coppet, les CFF n'ont pas eu les mêmes réserves que La Poste. En 2001, les deux premières rames suisses des trains pendulaires ont été baptisés en marge de l'exposition nationale Le Corbusier et Madame de Staël.

Rousseauphile et Européenne

Il est vrai cependant que même si Madame de Staël a donné son nom à un collège de Genève, en 1766 ni Genève ni Vaud n'étaient cantons suisses à part entière. La notice que le collège genevois consacre à la belle rousseauphile rappelle qu'elle «épouse en 1786 le baron de Staël-Holstein, ambassadeur de Suède, devenant ainsi Madame de Staël.» Mais l’Européenne ne reste pas longtemps suédoise. Elle connaît une vie sentimentale agitée et entretient en particulier une relation orageuse avec Benjamin Constant, écrivain et homme politique franco-suisse. Au XVIIIe siècle, les frontières et la libre circulation n'avaient pas la même portée qu'aujourd'hui. (TDG)

Créé: 25.05.2016, 11h30

Articles en relation

Me Bonnant et Raphaël Enthoven à Coppet

Soirées philo Le festival Autour de Mme de Staël invite orateurs, musiciens et comédiens pour conter le romantisme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Macron vainqueur
Plus...