Un policier genevois fait enlever l'écusson savoyard à Bardonnex

Grand Genève«Un véhicule ne peut porter que le signe distinctif de nationalité du pays d’immatriculation», dit la loi suisse.

Photo d'illustration prise en 2010: certains indépendantistes vont beaucoup plus loin dans l'identification savoyarde de leur voiture.

Photo d'illustration prise en 2010: certains indépendantistes vont beaucoup plus loin dans l'identification savoyarde de leur voiture. Image: Lucien Fortunati (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'incident frontalier a eu pour théâtre la plate-forme autoroutière de Bardonnex, l'un des principaux points d'entrée et de sortie de Suisse. Lundi, il était 17h20, un policier genevois est intervenu pour signaler à un automobiliste français que l’autocollant représentant l'écusson de Savoie, qu'il avait collé sur sa plaque minéralogique, n'était pas conforme à la législation suisse.

« Je suis savoyard avant tout, ce n’est pas pour embêter les Suisses», aurait répondu cet employé d'une institution internationale selon Le Dauphiné. L'automobiliste n'aurait pas obtempéré. Le représentant de l'ordre n'avait pas l'âme répressive. Il s'en tint à un avertissement sans frais. Le Dauphiné rappelle que quelques autres conducteurs savoisiens ont écopé par le passé d’amendes de 160 francs pour cette infraction. Les dernières interventions signalées par la Tribune remontent au mois d'octobre 2015 et en avril de la même année.

Le service de presse de la police genevoise confirme l'incident. Il précise la loi en vigueur, en l'occurrence l’Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les véhicules routiers (OETV). Son article 45 (Signes distinctifs de nationalité, plaques de contrôle, signes officiels) dit ceci: « Les plaques de contrôle et les signes distinctifs de nationalité ne doivent pas être modifiés, déformés, découpés ou rendus illisibles. Un véhicule ne peut porter que le signe distinctif de nationalité du pays d’immatriculation.»

Le quotidien rhône-alpin conclut: «Evidemment, la police de Genève ne fait aucun zèle sur le sujet, mais ce dossier anodin des autocollants (distribués par le Conseil départemental) fait partie des crispations dont on pourrait sûrement se passer dans la région…» (TDG)

Créé: 16.02.2017, 14h29

Articles en relation

Blason haut-savoyard retiré des plaques: la police s'explique

Genève La police genevoise est intervenue la semaine dernière à Bardonnex. Elle se défend de faire la chasse à ces autocollants apposés souvent illégalement à même la plaque d'immatriculation. Plus...

La croix de Savoie lui vaut une amende à Genève

Insolite Un Haut-Savoyard a été sanctionné à cause d’un autocollant sur ses plaques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...