Dix décès dus à la grippe aux hôpitaux d'Annecy et St-Julien

EpidémieLes HUG annoncent huit décès des suites de complications respiratoires. La souche A(H3N2), dite de HongKong, est virulente.

Se laver les mains plusieurs fois par jour, un geste qui peut ralentir l'épidémie.

Se laver les mains plusieurs fois par jour, un geste qui peut ralentir l'épidémie. Image: Keystone (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La grippe envahit l'est de la France. La carte publiée mercredi dans le Dauphiné entoure la Suisse romande de rouge. Ce jeudi, le même Dauphiné titre sur six colonnes en page 3 «A l'hôpital, dix patients sont déjà décédés de la grippe depuis le début de l'épidémie» au Centre hospitalier Annecy Genevois qui comprend le site d'Annecy et celui de Saint-Julien-en-Genevois. Le CHAG refuse de préciser la situation dans chacun des établissements, «secret médical oblige», dit son service de presse.

A Genève, aucune alerte n'est visible sur la page d'accueil du site web des HUG, pourtant la situation n'est pas moins inquiétante dans toute la Suisse. L’épidémie s'étend. Elle a trois semaines d'avance sur les années précédentes.

284 patients hospitalisés aux HUG en raison de la grippe

Assailli de téléphones et de courriels, le service de presse de l'hôpital cantonal a indiqué dans l'après-midi que 284 personnes étaient hospitalisées en raison de la grippe et que huit personnes étaient décédées des suites de complications respiratoires. Cela représente 2,8%. «C'est bien moins que les 45 décès enregistrés durant l'hiver 2014-2015 ce qui avait représenté 10% des hospitalisations», note Nicolas de Saussure, porte-parole des HUG, qui précise qu'il est abusif d'écrire que les personnes sont mortes de la grippe. L'an dernier, à la même époque, les HUG accueillaient 257 patients. Toujours selon Nicolas de Saussure, nous ne sommes pas loin du pic de l'épidémie.

Le graphique du réseau Sentinelle diffusée le 4 janvier par l'Office fédéral de la Santé publique montre la situation de l'épidémie avant Noël.


Données diffusées par le réseau Sentinelle le 4 janvier pour la semaine 51 (avant Noël)

«Notre volume d'activité a augmenté durant les fêtes par rapport à l'année passée», a indiqué Xavier Chung-Minh, directeur médical de SOS Médecins à Genève, interrogé par Le Courrier. La situation est compliquée, selon ce médecin, d'autant plus qu'une épidémie de gastro-entérite sévit aussi.

Les personnes âgées plus touchées

Les principales victimes sont, pour la plupart, des personnes âgées de plus de 70 ans, précise le Dauphiné dans son édition du 5 janvier. Les malades n’arrivent pas aux urgences au début des symptômes explique le docteur Didier Dorez à Annecy. Il est donc trop tard pour leur administrer du Tamiflu, préconisé dans les premières 48 heures. Selon le journal Rhône-Alpin, la moitié des personnes âgées grippées étaient vaccinées. Le vaccin ne semblerait pas atténuer les effets du virus… Ce qui n’empêche pas les spécialistes de conseiller la vaccination. Au Centre hospitalier Alpes Léman (Chal), qui dessert la région d'Annemasse, le Chablais et la vallée de l'Arve, le plan «Hôpital en tension» est actif.

Même constat à Genève. «Ce sont essentiellement les personnes âgées qui sont touchées par la souche qui circule actuellement», explique la Dresse Anne Iten, médecin adjointe au service de prévention et contrôle de l'infection des HUG, citée par Le Courrier. (TDG)

Créé: 05.01.2017, 17h09

Dossiers

Articles en relation

L'année 2016 se termine sous le signe de la grippe

Santé Aucune région de Suisse n'a été épargnée par le virus. La semaine dernière, les médecins ont annoncé 51,7 cas d'affections grippales pour 1000 consultations. Plus...

La grippe débarque avec trois semaines d'avance

Suisse Le système de surveillance Sentinella a constaté que le seuil épidémique saisonnier a été dépassé en décembre. Plus...

En France, en 3 semaines d’épidémie, 578'000 personnes auraient consulté un médecin généraliste, indique le réseau Sentinelle France.

Les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en Auvergne-Rhône-Alpes (783 cas pour 100 000 habitants. L'âge médian des victimes du virus est de 41 ans. Les hommes représentaient 44% des cas.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: les séjours linguistiques aux Usa ont chuté
Plus...