La Une | Samedi 23 août 2014 | Dernière mise à jour 07:07
Haute-Savoie

Hébergement d'urgence hivernal : plus de 800 places désormais disponibles

Par Cécile Boujet de Francesco. Mis à jour le 14.12.2012

Un mois après le déclenchement du Plan grand froid en Haute-Savoie, une centaine de lits a déjà été ajoutée aux espaces d'accueil d'Annecy et Annemasse.

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Une "cinquantaine de places, dont la moitié à la Traverse à Annecy", "plus d'une trentaine" dans une annexe du palais de justice d'Annecy, une autre trentaine dans la polyclinique de Savoie désaffectée d'Annemasse… la Haute-Savoie compterait actuellement plus de 800 places pour accueillir la nuit les personnes sans toit. Contesté il y a quelques jours par un collectif d'associations, via une lettre ouverte adressée au préfet, le dispositif haut-savoyard semble pourtant satisfaire le représentant de l'État. Les moyens d'accueil étant d'après lui déterminés et mis en œuvre en fonction des besoins.

Pris en charge par le Groupement d'associations pour l'insertion des adultes (Gaia), le Service intégré d'accueil et d'orientation d'urgence (Siao) réunit les actions menées par une cinquantaine de partenaires, dont l'équipe d'écoutants de la plate-forme téléphonique du 115, des associations parmi lesquelles l'Ordre de Malte et la Croix-Rouge qui assurent les traditionnelles maraudes, et les collectivités territoriales. Cette année, lors de l'activation du plan hivernal, ce sont vingt places supplémentaires par rapport à l'hiver précédent qui ont été attribuées, la plupart si ce n'est la totalité, se trouvent à Annecy. Si les trois quart des places d'hiver sont réparties sur les deux grandes agglomération de Haute-Savoie, deux tiers de l'ensemble correspond à des places disponibles de jour comme de nuit.

Près de 16 000 appels réceptionnés par le 115 l'hiver dernier

Le plus souvent sous forme d'hébergement collectif, ces places sont d'ordinaires ventilées dans des hôtels, des centres de vacances, des foyers, des hôpitaux ainsi que dans les lieux plus atypiques comme le hall de la piscine des Marquisats à Annecy (18 places). À noter que pour Jean-Paul Ultsch, directeur de la cohésion sociale en Haute-Savoie, la diversité de ces espaces permet la "fluidité" du dispositif, et que ces différentes solutions représentent des coûts "sensiblement équivalents" . Enfin, en fonction de l'évolution de la météo, l'État peut débloquer des places supplémentaires. En effet, le plan hivernal comprend trois niveaux de vigilance. Le premier est activé lorsque la température est positive dans la journée, mais comprise entre zéro et – 5°C la nuit. Le niveau 2 est mis en place lorsque la température est négative le jour et comprise entre –5°C et –10°C la nuit. Le niveau 3, seuil maximal, correspond à un froid "extrême" c'est-à-dire lorsque la température est négative le jour et inférieure à –10°C la nuit.

Le dispositif de veille sociale repose donc largement sur le 115 qui doit apporter une solution d'hébergement et des bons alimentaires à toutes les personnes qui en font la demande, quels que soient leur origine et leur parcours de vie. Cet hiver, en plus de l'hébergement, l'objectif est de créer ou de renouer le contact avec des personnes qui sont dans un état de grande précarité. En ligne de mire, la mise en œuvre d'accompagnement dans un parcours progressif d'insertion pouvant aboutir à un logement autonome et pérenne (les Projets territoriaux de sortie de l'hiver).

Entre avril 2011 et mars 2012, 32 000 appels ont été réceptionnés par les quatre agents de l'équipe du 115, basée au Service départemental d'incendie et de secours de Meythet. La moitié d'entre eux ayant été comptabilisés durant la période d'hiver (de novembre 2011 à mars 2012). (TDG)

Créé: 14.12.2012, 19h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Elle sauve un koala en lui faisant du bouche-à-bouche. L'auriez-vous fait?




Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11

Sondage

Êtes-vous favorable au mercredi matin d'école pour les élèves de 8 à 12 ans?