La Une | Mercredi 3 septembre 2014 | Dernière mise à jour 06:25
Tuerie de Chevaline

Les enquêteurs s'intéressent au casque du motard

Mis à jour le 22.10.2013

Les enquêteurs de la tuerie de Chevaline s'intéressent au casque «très particulier» porté par le motard aperçu sur la scène du quadruple meurtre, dont le portrait-robot doit être diffusé prochainement.

1/63 L'ex-mari américain caché d'Iqbal al-Hilli est mort le jour même de la tuerie. Le procureur d'Annecy Éric Maillaud a confirmé cette information. (8 juillet 2014)
Image: AFP

   

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

«Le modèle très particulier du casque nous a mené au cours de nos investigations à essayer de le retrouver, mais sa traçabilité est très difficile», a expliqué le lieutenant-colonel Benoit Vinnemann. «Cela n'a rien donné de probant», mais sa description lors de la diffusion du portrait robot «pourrait être intéressante», a-t-il ajouté. Ce casque, qui n'est pas «produit en masse», est une des raisons pour lesquelles la diffusion du portrait-robot n'a pas été effectuée avant, selon M. Vinnemann.

Portrait robot diffusé la semaine prochaine

Mardi matin, au lendemain d'une enquête de la télévision britannique dans laquelle plusieurs témoins ont raconté avoir vu le motard, le procureur de la République d'Annecy Eric Maillaud a annoncé la diffusion d'un portrait robot de cet homme qui portait un «bouc», a précisé M. Vinnemann.

Sa diffusion devrait avoir lieu en milieu de semaine prochaine, a précisé le commandant de la section de recherches de Chambéry qui préfère attendre la fin des vacances «pour toucher le plus de monde possible». Au terme de son enquête, la BBC a désigné ce motard comme l'auteur présumé de la tuerie mais précise que deux témoins ont également signalé la présence d'une BMW X5 grise, avec volant à droite, conduite par un homme «légèrement chauve et à la peau sombre».

«Rien ne permet d'affirmer que le motard est l'auteur des crimes. Ce que nous disons c'est que les meurtres ne peuvent pas être le fait d'un seul homme», a souligné M. Maillaud.

21 douilles

Quelque 21 douilles avaient été découvertes sur la scène de crime, orientant dans un premier temps vers la thèse de plusieurs tireurs, abandonnée depuis pour celle d'un seul tireur ayant rechargé son arme. Ce scénario laisse cependant ouverte la possibilité de complices présents sur les lieux. «Dans l'hypothèse d'une embuscade, il est très probable que quelqu'un fasse le guet, mais uniquement dans cette hypothèse, or nous n'excluons en rien la piste d'un tireur isolé», a nuancé M. Vinnemann.

Le 5 septembre 2012, sur le parking d'une route forestière près d'Annecy, Saad al-Hilli, Britannique d'origine irakienne de 50 ans, avait été retrouvé mort de plusieurs balles dans la tête comme sa femme et sa belle-mère.Un cycliste de la région, probable victime collatérale, avait également été abattu.

(afp/Newsnet)

Créé: 22.10.2013, 22h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Grande traversée du lac: allez-vous signer l'initiative PLR-PDC?