Une station de ski de Haute-Savoie fait ériger une tête de vache géante

INSOLITELa sculpture est faite de quatre tonnes de skis et des tubes de chauffage au rond point de Douvaine.

Une partie de la sculpture en cours de montage à l'entrée de la commune de Douvaine.

Une partie de la sculpture en cours de montage à l'entrée de la commune de Douvaine. Image: Lucien FORTUNATI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La petite station de ski d'Abondance à fait appel au spécialiste des vaches et des sculptures en matériaux de récupération, Alain Benzoni, le fondateur du Théâtre de la Toupine à Evian. Il a dirigé les bénévoles d'Abondance qui ont consacré près de 800h à cette tête de 16m en construction au rond point de Douvaine ce mardi, mercredi et jeudi.

Quatre tonnes de skis auront été nécessaires à sa fabrication. Entre ses cornes une benne de télécabine peinte en rose et deux vaches à l'intérieur regardent la circulation. Sur les palissades de 5m, toutes de skis elles aussi, le slogan, "Abondance de neige, de ski, de fromage et de familles" vante la station. Il s'agit de convaincre la clientèle familiale locale d'aller skier pas cher (10 euros) une journée hors vacances scolaires.

Abondance entame cet hiver sa deuxième saison low-cost sans son repreneur américain qui l'avait fait redémarrer en 2009. Déçu de voir ses projets immobiliers refusés, le providentiel investisseur américain était reparti aussi vite qu'il était qu'arrivé. La station, endettée, avait abandonné le ski en 2007. Entre temps l'équipe municipale à changé, et le village soutient de plus belle l'exploitation de ses 15 pistes au domaine de l'Essert. ()

(Créé: 26.11.2012, 17h04)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures


(Bild: Herrmann) Plus...