La Une | Samedi 19 avril 2014 | Dernière mise à jour 23:07
RER du Grand Genève

Le budget français du CEVA sera signé en avril

Par Mabut Jean-François. Mis à jour le 15.02.2013 16 Commentaires

L'accord de principe conclu en avril 2012 débouche sur un texte dont le processus d'adoption est engagé.

1/20 Les futures gares du CEVA
Future gare de Carouge-Bachet
Etat de Genève

   

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le tour de table réalisé en avril par les différentes collectivités publiques françaises participant au financement des deux kilomètres du CEVA qui séparent la frontière de la gare d'Annemasse est désormais en phase de validation formelle. Le texte dont le point final vient d'être posé doit être adopté pour une signature finale en avril prochain. Le maire d'Annemasse confirme ainsi un entrefilet paru ce vendredi dans le Dauphiné libéré.

Prenant son agenda, Christian Dupessey précise que la commission permanente de l'assemblée de la région Rhône-Alpes se prononcera le 28 mars. D'ici-là d'autres collectivités se seront sans doute prononcées ce qui permettra de publier le texte. Outre la clé de financement des 234,25 millions que coûtera le tronçon haut-savoyard du RER genevois, le document fixe les cadences entre Annemasse et Evian, Saint-Gervais et Annecy. Il précise aussi le montant que Rhône-Alpes devra débourser pour s'acquitter à la société Réseau ferré de France pour que le RER puisse circuler sur le réseau national.

Selon le Dauphiné Libéré, la partie française de la liaison ferroviaire reliant Genève à Annemasse (Ceva) les parts de chacun s'établissent comme suit: l’Etat français (45M€), la confédération helvétique (14,5M€ pour l’arrivée des trains suisses mono-courant en gare d’Annemasse), le département de Haute-Savoie (65M€ sur les fonds frontaliers), la Région Rhône-Alpes (55M€), les collectivités locales (18,75M€), Réseau ferré de France (35M€), l’Union européenne (1M€). (TDG)

Créé: 15.02.2013, 18h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

16 Commentaires

Alain GAVILLET

15.02.2013, 18:32 Heures
Signaler un abus 45 Recommandation 15

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi la Confédération Suisse paye 14,5 M. Euros pour le tronçon Français, alors que le Gouvernement Français, ne paye rien pour le tronçon Suisse ? Qui à la réponse. Répondre


Jenni Pierre

16.02.2013, 19:52 Heures
Signaler un abus 8 Recommandation 1

Il y a Grand Genève et Grand Genève. Celui qui existe de fait par la réalité quotidienne d'un bassin de près de 900'000 habitants et celui qui est fantasmé par quelques élus.Les brimades que subissent les taxis suisses aux douanes, le refus de l'UEFA de partager le stade de la Praille, la difficulté à voir la part française du CEVA réglée, ne sont que quelques éléments qui pointent le décalage... Répondre



Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11

Sondage

Des écoles genevoises introduisent iPad, tableaux interactifs et QR codes dans les salles de classe:




L'actualité croquée par Herrmann