Dix ans de réclusion pour avoir tiré sur sa femme

ProcèsLe drame s'était déroulé à Loisin, à 20 kilomètres de Genève en avril 2011.

Georges Rimondi, en discussion avec sa cliente

Georges Rimondi, en discussion avec sa cliente

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un verdict sévère, de l'avis général. L’accusé, un homme d’origine portugaise de 46 ans, chauffeur à Genève, a été condamné cet après-midi, à dix ans de réclusion criminelle. La Cour d’assises de Haute-Savoie l’a reconnu coupable de tentative de meurtre sur sa femme, portugaise elle aussi, âgée de 40 ans. Une décision prononcée à l’issue d’un procès débuté hier, jour de Saint-Valentin... Le drame se noue dans la demeure familiale, à Loisin, à 20 km de Genève, non loin de Douvaine. Le 10 avril 2011, l’accusé tire plusieurs coups de feu en direction de sa femme. Une balle l’atteint à l’épaule. La victime, employée chez Migros à l’époque des faits, s’en sort avec trois jours d’hospitalisation à l’Hôpital cantonal et deux semaines de soins. Le drame intervient après des années de violence conjugale. A la barre, la victime confirme: «Je me suis mariée trop tôt, j’avais 16 ans. Il a été violent dès le début mais la situation a empiré quand on est arrivé à Loisin.» Dans sa plaidoirie, l’avocat de la partie civile, Georges Rimondi a quant à lui rappelé qu’«en France, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son mari.» Et d’insister sur le statut de «miraculée» de sa cliente. Retrouvez la version complète de l'article dans nos éditions de demain. (TDG)

(Créé: 15.02.2013, 18h42)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La mort d'un petit Syrien émeut le monde
Plus...