Face à Airbnb, Zoug réagit et Genève patiente

TourismeLe site instaure une taxe de séjour auprès de ses hôtes dans le canton alémanique. Le montant sera reversé à l’Etat. Rien de tel au bout du lac.

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Face à Airbnb, Zoug s’adapte. La plate-forme américaine de location et de réservation de logements de particuliers prélèvera automatiquement dès le mois de juillet une taxe d’hébergement pour ses hôtes dans le canton alémanique. Des revenus qui seront ensuite transmis à Zoug Tourisme.

Et à Genève? Aucun projet ne va dans ce sens, selon un porte-parole du Département de l’aménagement, du logement et de l’énergie. Une motion «Pour la préservation du parc de logements face au développement des plates-formes numériques du type Airbnb», déposée en septembre, est traitée au Grand Conseil. Elle invite le Conseil d’Etat à «étudier les mesures législatives qui pourraient être adoptées afin de préserver le parc genevois de logements face à ce phénomène et lutter contre la concurrence déloyale envers le secteur traditionnel de l’hébergement».

Les hôteliers – à Zoug, Genève et souvent ailleurs – demandent une taxe similaire, qu’on soit un logeur professionnel ou un privé fournissant appartements ou chambres. L’accord zougois s’inspire de ce qui s’est fait à l’étranger. Airbnb a dû mettre en place une collecte similaire de la taxe de séjour pour le compte de ses hôtes à Amsterdam ou San Francisco, où siège la multinationale.

Dans l’arc lémanique, tout propriétaire peut utiliser Airbnb pour arrondir ses fins de mois. Les locataires qui veulent sous-louer une partie de leur logement doivent demander le consentement écrit du bailleur, une demande qui leur sera systématiquement refusée à Genève si l’hébergement est au bénéfice de prestations publiques. (TDG)

Créé: 19.06.2017, 16h11

Articles en relation

Une start-up veut concurrencer Airbnb à Genève

Logements La société d’Annecy Click & Bed entend étendre son offre en Suisse. Plus...

San Francisco durcit le ton face à Airbnb. Pas la Suisse

Immobilier La cité californienne régit sévèrement le site Internet de logements. Genève et Lausanne sont plus souples. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...