Des bornes disciplineront le trafic en Vieille-Ville

AménagementLe Municipal a  accepté d’installer un système visant à  faire respecter l’interdiction nocturne de circuler.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les nuits en Vieille-Ville seront bientôt plus calmes. Le Municipal a accepté hier soir d’installer quatre bornes escamotables aux points stratégiques du centre historique. Demandées de longue date par les habitants du quartier, elles viseront à limiter le trafic de transit, interdit durant la nuit. Par 50 oui et 15 non, un crédit de 681 000 francs permettra d’installer ces portiques rues de la Tertasse, Jean-Daniel-Colladon, Saint-Léger et des Chaudronniers.

Une demande des habitants

Les élus ont déjà accepté le projet en commission il y a quelques mois, en recommandant toutefois qu’une concertation soit organisée avec les différents usagers et que la vie des commerçants soit facilitée. Mais en plénière, le débat s’est envenimé. MCG et UDC ne veulent pas de ces bornes trop onéreuses. «Qu’en est-il des hôtels ou des services de secours, qui devront attendre que les bornes se baissent? Ce n’est pas la bonne solution», tonne le MCG Pascal Spuhler. Mieux vaut faire appel à la police cantonale ou municipale pour faire respecter la loi, estime son collègue Daniel Sormanni.

Le reste de l’hémicycle, lui, soutient le projet. Pour Ensemble à gauche, les bornes permettront de mettre en valeur le patrimoine de la Vieille-Ville et d’améliorer la sécurité. «C’est d’ailleurs une demande des habitants depuis fort longtemps», rappelle Brigitte Studer. Les Verts plébiscitent aussi la proposition de l’Exécutif, regrettant que de nombreux automobilistes ne respectent pas la législation en vigueur depuis les années 80. PDC et PLR vont dans le même sens. «On n’érige pas des murailles dans la vieille ville mais on met en place un système qui permet de faire respecter la loi», analyse le PLR Gary Bennaïm. Quant aux Socialistes, ils estiment que les bornes devraient même fonctionner 24/24h. «Ce projet est un début, nous pourrions nous battre pour que ce soit mis en place dans d’autres quartiers», ajoute Anna Vittoria Romano.

Le projet du magistrat Rémy Pagani prévoit d’élever les portiques de 20h à 7h et de les abaisser le reste du temps. Les ayants droit - taxis et conducteurs munis d’un macaron - pourront activer ces bornes avec leur portable, en appelant un numéro spécial. Enregistrés dans une base de données, ils seront reconnus automatiquement, notamment grâce à des caméras capables de lire les plaques minéralogiques. A terme, les bornes pourraient être élevées dès la fin des livraisons, vers 11h. Les élus ont en revanche demandé à l’Exécutif de conserver les places de stationnement situées sur la rampe de la Treille.

Des pavés contestés

Le pavage de deux rues de la Vieille-Ville, celles d’Etienne-Dumont et Maurice, a aussi divisé les élus. Pour le MCG et l’UDC, le projet est trop coûteux - 760 000 francs - et inutile. Il posera des problèmes de mobilité et augmentera le bruit du trafic. Les élus ont par ailleurs rappelé qu’une autre demande de crédit prévoit déjà d’étudier le pavage de plusieurs rues du quartier. Les autres groupes politiques, reconnaissant la dégradation de la chaussée, soutiennent le projet. Selon Rémy Pagani, le pavage et l’absence de trottoir, qui donnent un caractère piétonnier aux rues, dissuadent les conducteurs de rouler trop vite. Le projet sera étudié en commission.

Toujours en Vieille-Ville, les élus ont également accepté d’acheter la parcelle du Manège, pour 6,5 millions de francs. Celle-ci sera transformée en crèche, ludothèque et maison de quartier.   (TDG)

Créé: 21.05.2014, 22h39

Articles en relation

Vieille-Ville: bornes et pavés limiteront le trafic

Circulation Les plots pourront être actionnés par téléphone portable. Les élus municipaux se prononceront sous peu sur ce projet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.